Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Films d'horreur (été 2013)

Publié par copa738 sur 30 Décembre 2013, 23:12pm

Catégories : #Critiques express

Films d'horreur (été 2013)

Conjuring : Les dossiers Warren (James Wan)

 

Synopsis : Avant Amityville, il y avait Harrisville… Conjuring : Les dossiers Warren, raconte l'histoire horrible, mais vraie, d'Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormaux réputés dans le monde entier, venus en aide à une famille terrorisée par une présence inquiétante dans leur ferme isolée… Contraints d'affronter une créature démoniaque d'une force redoutable, les Warren se retrouvent face à l'affaire la plus terrifiante de leur carrière…

 

Un peu loin des délires gores de Saw ou du trip visuel et sonore Insidious, Conjuring est le plus classique des films d'horreur de James Wan, mais peut-être tout bêtement son plus pétrifiant, son plus flippant. Ici, on tutoie clairement les sommets de l'épouvante, avec du sursaut, mais aussi de la vraie peur, celle qui fait frissonner et qui nous force à allumer toutes les lumières pour aller aux toilettes, deux heures après visionnage. L'histoire du film est un énième cas de phénomène paranormal, mais avec ici une véritable science du suspense, de l'intrigue. C'est avant tout un film qui tient en haleine le spectateur, ce dernier préférant même suivre l'enquête plutôt que de subir ses instants flippants que le réalisateur nous impose. On en ressort essoufflé, vidé, mais conscient d'avoir assisté à un très bon film. Et quand on apprend par la suite que Wan veut arrêter de faire des films d'horreur, on ne peut s'empêcher de penser à l'énorme gâchis que cela signifie.

 

 

4 étoiles-copie-1

Films d'horreur (été 2013)

You're next (Adam Wingard)

 

Synopsis : La famille Davison est réunie dans sa maison de campagne pour célébrer l’anniversaire de mariage des parents. Alors que chacun commence à laisser éclater ses frustrations et rancœurs, la maison est prise d’assaut par un groupe de tueurs masqués. La réunion de famille tourne au jeu de massacre, les assaillants tentent de les supprimer un à un. Mais sous ses airs d’innocente petite amie, Erin va s’avérer pleine de ressources…

 

Le renouveau du slasher proclamé lors de la sortie du film attendra encore. Avec You're next, on est plus proche du nanar caricatural que du bijou de l'horreur, à croire que faire le buzz suffit pour que la critique s'enjaille. Ici, pas de gore, pas de suspense, pas de sursauts : c'est un pseudo film d'horreur qui part d'une idée classique au fort potentiel horrifique, mais qui, par une direction d'acteurs catastrophique, des dialogues mauvais et une réalisation minable, se plante totalement. Les meurtres sont d'une banalité affligeante, et lorsque cela devient original, on tourne au ridicule (le ''piège'' du fil de nylon est sûrement l'idée la plus merdique que l'on ai vu au cinéma cette année). Bref, rien a se mettre sous la dent, en mentionnant bien que le twist est raté (pas prévisible, mais tellement mal orchestré qu'on n'y croit pas un seul instant). L'ennuie, c'est que le film se cherche un ton mais ne le trouve jamais, en témoigne des scènes ''sérieuses'' (les nombreuses disputes, les meurtres sanguinolents et sauvages) mêlées à des séquences ''fun'' (le robot-mixeur, la scène finale).

 

1 étoile

Films d'horreur (été 2013)

Insidious : Chapitre 2 (James Wan)

 

Synopsis : Après tout ce qu’elle a affronté, la famille Lambert s’efforce de reprendre une vie normale, mais le monde des esprits semble en avoir décidé autrement. Josh et Renai vont tenter de découvrir le secret qui les relie au terrifiant monde des esprits.

 

James Wan, qui a déjà réalisé un grand film d'horreur cette année (cf : plus haut), se foire un peu avec la suite de sa pépite Insidious. Malgré quelques passages délirants et glaciaux (le flashback avec la mère qui prend son fils pour une fille ou encore celui illustré par la photo ci-dessus), le film ne parvient pas à trouver son souffle, si bien qu'on frissonne mais peu, car le spectateur est trop concentré sur l'intrigue et car les effets horrifiques ne sont pas assez puissants. Le scénario est en effet trop basé sur la réponse du premier film, un peu comme pour la suite du Projet Blair Witch. Ce deuxième chapitre veut trop expliquer son prédécesseur, ce qui en retire en partie son côté mystique (un peu lorsqu'un enfant apprend que la petite souris n'existe pas), et lui donne un côté beaucoup trop compliqué là où Insidious brillait par la simplicité de son script. Même si les explications tiennent la route et sont originales, ce n'est pas ce que nous attendions et, clairement, on n'en avait rien à foutre. Une suite franchement évitable.

 

2 étoiles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !