Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Le jeu de la vérité (François Desagnat)

Publié par copa738 sur 29 Janvier 2014, 19:39pm

Catégories : #Films (Comédie)

Le jeu de la vérité (François Desagnat)

Synopsis : Au cours d’un de leurs habituels dîners hebdomadaires, trois jeunes quadras vont retrouver Margaux, leur coup de cœur d'ados. Mais la surprise que leur réserve l'ancienne « bombe du lycée » risque de bouleverser le cours de la soirée...

 

Quel était le but, concrètement ? C'est quoi le plan ? Une pièce de théâtre fonctionnait bien en 2005, donc on reprend les mêmes et on recommence, mais cette fois-ci au cinéma, pour la notoriété, pour plus d'argent et un nouveau défi artistique. L'ennuie c'est qu'on a beau avoir toute la volonté du monde, quand il n'y a pas de potentiel, le résultat est mauvais. Le jeu de la vérité n'échappe pas à la règle. Dans cette espèce de caricature moderne, un sourire ou deux nous échappent, puis, plus rien. C'est consternant de bêtise, de gaminerie et ce n'est finalement ni captivant, ni drôle, ni réaliste, ni touchant. C'est une sorte de cinéma bâtard, qui essaie de mélanger styles et genre sans réussir à toucher le bout de ses pieds. Le réalisateur, François Desagnat, réalise son film comme s'il voulait lécher son coude : il s'obstine mais sait au fond de lui-même qu'il n'y a rien à faire.

 

Au fond, le film part sur une bonne idée. Trois copains beaux gosses qui se connaissent par cœur, un peu charmeurs, riches mais un poil branleurs, sûrs d'eux et sûrs de leur amitié. Puis vient Margaux, la femme qu'ils convoitent. Et comme la bande-annonce et le synopsis ont bien fait leur boulot (un peu comme le mystère dans la BA de Le Prénom), on ne sait ce qu'est cette fameuse ''surprise''. Une fois arrivée, on déplore le manque d'originalité et le film tourne vite en rond et s'effondre (blagues attendues, morale à deux sous, instants ni comiques ni émouvants). Mais le pire dans tout ça, c'est peut-être le jeu des acteurs. Mis à part Christian Vadim (désolé, mais quand un acteur est mauvais, il est mauvais), ils sont tous corrects, mais les mimiques théâtrales sont trop présentes. Tout ceci renforce une nouvelle fois le côté ''bâtard'' du film. Un film qui se cherche et ne se trouve pas, un film qu'on oublie beaucoup trop vite et qui fait regretter de ne pas être resté chez soi à regarder Louis la Brocante. Heureusement que quelques répliques sauvent le films in extremis de la noyade.

 

En résumé, quand on n'a rien à proposer, le mieux est de s'abstenir.

 

1 étoile

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !