Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Critique express n°17

Publié par copa738 sur 12 Mars 2014, 12:24pm

Catégories : #Critiques express

Critique express n°17

L'Odyssée de Pi (Ang Lee) – 2012

 

Synopsis : Après une enfance passée à Pondichéry en Inde, Pi Patel, 17 ans, embarque avec sa famille pour le Canada où l’attend une nouvelle vie. Mais son destin est bouleversé par le naufrage spectaculaire du cargo en pleine mer. Il se retrouve seul survivant à bord d'un canot de sauvetage. Seul, ou presque... Richard Parker, splendide et féroce tigre du Bengale est aussi du voyage. L’instinct de survie des deux naufragés leur fera vivre une odyssée hors du commun au cours de laquelle Pi devra développer son ingéniosité et faire preuve d’un courage insoupçonné pour survivre à cette aventure incroyable.

 

Conte enfantin qui éveille tous les sens, le film d'Ang Lee est peut-être l'une des plus belles œuvres poétiques jamais vues. Tout est beau plastiquement, l'émotion est au rendez-vous et l'enchantement, l'émerveillement opèrent, comme un brusque et soudain retour en enfance que nous ne pouvons contrôler. Que ce soit à travers les yeux d'un tigre humanisé, d'une baleine verte fluo ou de cette île carnivore aux millions de suricates, Lee nous fait voyager autant qu'il fait voyager Pi. Un peu comme les correspondances de Baudelaire, ce voyage est à la fois sensoriel, physique et psychique, comme un accomplissement de soi. Ce grand film n'a pas de message à faire passer, juste la volonté d'exprimer la beauté, la poésie toujours vivante d'un réalisateur visiblement touché par la grâce.

 

4 étoiles-copie-1

 

Critique express n°17

Tomboy (Céline Sciamma) – 2011

 

Synopsis : Laure a 10 ans. Laure est un garçon manqué. Arrivée dans un nouveau quartier, elle fait croire à Lisa et sa bande qu’elle est un garçon. Action ou vérité ? Action. L’été devient un grand terrain de jeu et Laure devient Michael, un garçon comme les autres… suffisamment différent pour attirer l’attention de Lisa qui en tombe amoureuse. Laure profite de sa nouvelle identité comme si la fin de l’été n’allait jamais révéler son troublant secret.

 

Tomboy a beau être un brin trop lent et peu dense, force est de reconnaître que le sujet est casse-gueule et qu'il est très difficile de diriger des acteurs quand leur moyenne d'âge est de dix ans. Le film semble suivre sa ligne durant 1h30, avec un scénario calibré, une histoire racontée de manière simple et organisée. On sait où l'on va, on comprend tout vite et bien. Mais l'ennuie, c'est que malgré l'émotion mise à travers toutes ces belles images, la narration reste linéairement prévisible. C'est donc un film fort mais sans réelles surprises, qui a le mérite, quand même, de ne pas opter pour le tire-larme. Mais on aurait voulu que la réalisatrice mette un peu plus l'accent sur les scènes à fort potentiel émotionnel (car il y en a), qui l'aurait fait basculer dans la catégorie des grands films engagés, et aurait fait de Tomboy une œuvre allant au-delà du témoignage documentarisé.

 

2 étoiles et demi-copie-1

Critique express n°17

La Chasse (Thomas Vinterberg) – 2012

 

Synopsis : Après un divorce difficile, Lucas, quarante ans, a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s'applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal. Presque rien. Une remarque en passant. Un mensonge fortuit. Et alors que la neige commence à tomber et que les lumières de Noël s'illuminent, le mensonge se répand comme un virus invisible. La stupeur et la méfiance se propagent et la petite communauté plonge dans l'hystérie collective, obligeant Lucas à se battre pour sauver sa vie et sa dignité.

 

Dans un gentil village de bûcherons danois, un acte horrible ne se passe pas mais a des répercussions énormes. Accusé, traité de tous les noms, rejeté de la population, Lucas, incarné par le magistral Mads Mikkelsen, va vivre une descente aux enfers lente et douloureuse. La Chasse est un film magnifique qui illustre la gravité de la rumeur, et l'impact psychologique et physique que cela peut avoir sur la population et les personnes visées. Incroyablement bien filmé, le film de Thomas Vinterberg est un petit bijou, une œuvre aux dialogues irréprochables, aux personnages attachants. Drame poignant qui fait beaucoup réfléchir, film noir et glaçant qui ne laisse place à l'ennuie, La Chasse est une un film moderne, dans l'air du temps et dont la dernière scène, qui rappel que rien ne sera plus comme avant, n'est pas prête d'être oubliée.  

 

5 e¦ütoiles

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !