Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)

Publié par copa738 sur 24 Mars 2014, 17:59pm

Catégories : #Films (Comédie)

The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)

Synopsis : Le film retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle. La recherche d’un tableau volé, œuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au cœur de la vieille Europe en pleine mutation.

 

Couleurs pastel, symétrie et géométrie déroutantes, personnages caricaturaux, musique légère et effets spéciaux préhistoriques : The Grand Budapest Hotel vaut son pesant d'or dans l'univers qu'il représente, et non pour son histoire. Oui, l'humour est au rendez-vous, oui cette aventure a quelque chose de mystique, de féerique et de profondément intéressant. Au-delà de cet inutile défilé d'acteurs connus (de Goldblum à Dafoe, en passant par Jude Law ou Harvey Keitel et j'en passe), le film s'apprécie par la simplicité de son scénario, la pureté de ses images, et ce suspense qui tient jusqu'au bout. Mais le plus important reste l'univers. Comme déjà dit plus haut, Wes Anderson impose son style atypique et le pousse à l'extrême (poursuite en ski absolument délirante, fusillade à l'étage de l’hôtel, situations cocasses et personnages hauts en couleur), et c'est véritablement cela qui donne ce côté si appréciable au film. Mais même si elle sert le film, cette accumulation d'extravagances le dé-fluidifie, si bien qu'au bout d'une heure, on a déjà oublié la trame principale.

 

Ou oublie oui, et c'est vraiment dommage car le scénario de The Grand Budapest Hotel est un condensé de trouvailles, et la trame se tient. On ne s'attarde pas sur le côté réaliste qui est bien évidemment absent, mais cette histoire est tout de même prenante. Les personnages sont attachants et les chapitres s’enchaînent avec un bon rythme. Mais la forme domine trop le fond et ce déséquilibre empêche Wes Anderson de briller de mille feux. Cependant, on ne peut que constater l'énorme prise de risques – car certains frôlent l'indigestion durant la séance – et l'aisance du bonhomme dans le style qu'il propose et sa mise en scène. On ressent ce besoin qu'il a d'exprimer non pas ses idées, mais juste son style artistique qu'il nous impose et dont on prend un malin plaisir à regarder.

 

En résumé, on se délectera du style Anderson, de sa patte visuelle et des personnages qu'il met en scène, tout en regrettant ce trop-plein d'extravagances qui fait oublier un scénario pourtant riche. 

 

3 étoiles et demi

Commenter cet article

selenie 06/04/2014 12:30

Toujours magique de plonger dans l'univers de Wes Anderson 3/4

Nous sommes sociaux !