Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


La Planète des Singes : l'affrontement (Matt Reeves)

Publié par copa738 sur 27 Septembre 2014, 11:09am

Catégories : #Films (Science-Fiction)

La Planète des Singes : l'affrontement (Matt Reeves)

Synopsis : Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s'est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre.

 

Après une scène d'ouverture absolument ébouriffante, ce second volet de la trilogie prequel de La Planète des Singes se perd dans un scénario plein de facilités et peu intéressant. Loin d'être un blockbuster brillant, cet épisode n'apporte absolument rien. Pas la moindre émotion, ni suspense, ni surprises. Le film ne décolle jamais, et semble ne rien vouloir transmettre. Les relations homme/singe sont à peine esquissées, la trame de l'histoire est quasi-inexistante, la musique lourde, les acteurs fades. Restent cependant un bel effort dans la mise en scène, dans l'image (lisse, soignée, bien que sombre parfois), les effets visuels et le rythme. Mais hélas le réalisateur Matt Reeves n'a pas su donner à son film un souffle fort, une identité, si bien qu'on en ressort sans vraiment avoir eu l'impression d'être au cinéma.

 

Et que dire de ce sous-titre suintant la supercherie commerciale. L'affrontement ? Mais quel affrontement ? Vous parlez de cette scène où les singes attaquent les hommes à dos de chevaux au fusil-mitrailleur ? C'est pourtant le moment le plus ridicule du film. Sorte de Call of Duty dans le Zoo de Vincennes, défouloir pour jeunes prépubaires adeptes de films d'action, de voitures tunées et d'armes à feu, les scènes finales ''d'affrontement'' (avec de gros guillemets) semblent venir d'un mauvais jeu vidéo, et nous laissent clairement sur notre faim. On est bien loin de l'épisode précédent qui était maîtrisé de A à Z.

 

En résumé, pas le blockbuster de l'année, une suite décevante.

 

1 étoile

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !