Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


La Loi du Marché (Stéphane Brizé)

Publié par copa738 sur 27 Mai 2015, 06:51am

Catégories : #Films (Drame)

La Loi du Marché (Stéphane Brizé)

Synopsis : À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry commence un nouveau travail qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter ?

 

Récompensé au Festival de Cannes pour sa grande performance, Vincent Lindon est le seul élément de La Loi du Marché dont on ne peut discuter la qualité. Les yeux marqués, la voix roque, une démarche hésitante, le visage fatigué et taciturne, il incarne une véritable gueule de cinéma. Excepté cette interprétation exceptionnelle, qui a marqué l'acteur, le film de Stéphane Brizé est curieusement fade, assez compliqué à interpréter. Filmé comme un documentaire, avec des scènes longues et des dialogues réalistes (hésitations, bégaiements, répétitions, langage familier), La Loi du Marché dénonce une vérité insupportable, ou tout du moins, nous donne l'occasion de le faire. Il possède un synopsis plutôt clair quant à sa volonté de s'engager contre l'injustice dans le monde du travail, un peu comme l'ont fait les frères Dardenne avec Deux jours, une nuit. Cependant, on ne semble pas déceler une quelconque prise de position, à cause d'une réalisation beaucoup trop documentarisée, et des personnages finalement peu attachants.

 

Sur le papier, le film semble tirer sur la corde du pathos : un cinquantenaire au chômage, une vie de couple ennuyeuse, un fils handicapé, un monde professionnel impitoyable. Pourtant, le manque de musique, cette froide mise en scène, ce tableau grisâtre de protagonistes dont on ne sait que très peu de choses, éloignent le spectateur de l'environnement du film. D'ailleurs, il n'y a pas réellement d'atmosphère : on a l'impression d'un scénario filmé dont la morale existe en chacun de nous. Ne voyant pas Thierry douter (son manque d'expression est plus que remarquable), c'est à nous de nous poser les bonnes questions. L'idée est bonne, et Brizé nous emmène là où il le veut, mais ce dernier semble s'éloigner de ce qu'on appelle le cinéma.

 

En résumé, La Loi du Marché possède un fond honorable, mais la forme ressemble plus à un reportage d'Envoyé Spécial sans la voix-off qu'à une œuvre du septième art. 

 

2 étoiles

Commenter cet article

selenie 04/06/2015 19:43

pas d'accord avec toi , c'est un très bon et très beau film... Docu fiction si tu veux mais de là à le comparer à un simple reportage il y a une marge ! Belle utilisation du hors champ, performance énorme de Lindon, intelligence du fond...

Nous sommes sociaux !