Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Antoine de Maximy

Publié le 28 Février 2010, 15:47pm

Catégories : #Réalisateurs

Réalisateur français récent, Antoine de Maximy adopte un concept bien à lui. Un concept original d'errer un peu partout dans le monde tel un globe-trotter, ce qu'il est en quelque sorte. Mais il se film, sans caméraman, juste lui avec la caméra à l'épaule dirigé vers sa tête. OK, c'est un concept assez rigolo, mais bon, il y a quand même des limites : montage pas très soigné, images qui bougent, et surtout l'attitude de ce réalisateur quasi-méprisante envers les spectateurs. Son travail étant adulé par tous les journalistes de France Télévision, et même par d'autres cinéastes qui ont marqués leur temps (Claude Lelouch apprécie son travail), Antoine de Maximy est le petit dernier pondu par France 2, petit protégé de la famille, il n'a tout de même pas bluffé grand monde.

Ce que j'ai du mal à avaler, c'est que son idée est géniale, qu'il pourrait faire de chaque film, chaque émission, documentaire un moment agréable et culturel, mais au lieu de ça on le voit ricaner, poser des questions idiotes aux passants (surtout aux passantes) et de le voir perdre du temps en se faisant prendre en photo par des villageois. Au Tour de France, dès qu'ils proposaient son émission je zappait immédiatement (le premier épisode m'avait suffit). De même pour les Jeux Olympiques d'été 2008 (Pékin) et les Jeux Olympiques d'hiver 2010 (Vancouver). Bref, tout cela ne me dit rien qui vaille surtout qu'il a été "adopté" par le groupe France Télévision et que l'on risque d'avoir droit à une émission pour tous les évènements sportifs sur France 2, France 3 et France 4 : Roland Garros, prochains Jeux Olympiques d'été à Londres, Tournoi des 6 nations... Je n'ai rien contre ce qu'il fait, mais quelqu'un dont les voyages (à Vancouver, Pékin,...) sont financés par les impôts des habitants de France et qui est payé pour faire l'idiot devant une caméra devrait au moins respecter ceux qui ont confiance en lui, en proposant des idées plus culturelles et moins cuculs. Si le concept est bon, il faut que le reste suive. En tant que grand amoureux de sport et de cinéma, je trouve qu'il n'est pas normal que l'on laisse cette personne animer les émissions sportives de la télévision publique de France.

Émissions, divertissements : Les nouveaux mondes (1999), J'irai dormir chez vous, Zones sauvages, 2002 : Madagascar, l'odyssée des cimes. 

Un péquin à Pékin : pendant les Jeux Olympiques d'été 2008, il réalise Un péquin à Pékin, composé des petits épisodes tournés à Pékin et diffusés sur France 2.

J'irai faire le Tour chez vous : pendant le Tour de France 2009, il réalise J'irai faire le tour chez vous, où il va à la rencontre des gens sur la route du tour. Composé de petits épisodes, ils sont diffusés sur France 2 dans L'après tour.

Givré à Vancouver : pendant les Jeux Olympiques d'hiver de Vancouver, il réalise Givré à Vancouver, où il visite avec sa caméra Vancouver sous toutes ses formes, allant à la rencontre autant des touristes que des canadiens. Cette émission est diffusée tous les jours durant les JO dans l'émission Avancouver.

Films :

Réalisateur : 1997 : Dans le secret des glaces / 1998 : La Civilisation perdue du Rio Laventa / 1999 : Neblina / 2008 : J'irai dormir à Hollywood. 

Conclusion : une filmographie peu alléchante. Mais je peux me réjouir : Antoine de Maximy a presque disparu de la circulation cinématographique et sportive. Soit il prépare un prochain film (pitié, épargnez-nous ça), soit il a compris qu'il faisait de la merde et il a raccroché sa caméra et s'est reconvertit dans la poterie orientale... Ce que j'espère, c'est que je ne suis pas le seul à ne pas aimer ce que fait ce réalisateur (n'ayant vu que ce qu'il fait pour France Télé, je ne compte pas voir ces autres oeuvres avant au moins 200 ans) et que l'on ne le reverra plus jamais. Mais peut-être que je suis mauvaise langue et que sa filmographie contient de véritables pépites d'or, mais j'en doute fortement.



Commenter cet article

Nous sommes sociaux !