Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Arthur et la vengeance de Maltazard (Luc Besson)

Publié le 21 Janvier 2010, 17:13pm

Catégories : #Films (Animation)

Synopsis : Arthur est au comble de l'excitation : c'est aujourd'hui la fin du dixième cycle de la Lune, et il va enfin pouvoir regagner le monde des Minimoys pour y retrouver Sélénia. Dans le village, tout est prêt pour l'accueillir : un grand banquet a été organisé en son honneur, et la petite princesse a passé sa robe en pétales de rose... C'est sans compter le père d'Arthur, qui choisit précisément ce jour tant attendu pour quitter plus tôt que prévu la maison de sa grand-mère. Au moment du départ, une araignée dépose dans les mains du jeune garçon un grain de riz sur lequel est gravé un message de détresse. Pas de doute, Sélénia est en danger, et Arthur n'a plus qu'une idée en tête : voler à son secours ! Quitte à employer un passage de fortune, tomber tête la première dans le bar de Max, se heurter aux troupes de Kröb, le nouveau tyran des Sept Terres, secourir Bétamèche, combattre des rats, des grenouilles, des araignées velues... et découvrir, une fois arrivé au village des Mimimoys, qu'aucun message de secours ne lui a été envoyé ! Mais qui donc a bien pu piéger ainsi notre jeune héros ?

Quelle horreur. C'est ce moquer de nous de faire un film (le mot "film"est presque trop fort) de ce si petit calibre. Comment Luc Besson a-t-il pu en arriver là ? Comment l'un des réalisateurs français les plus reconnus dans le monde a pu démolir sa bonne réputation en seulement 1h30 d'un film qui restera maudit à jamais dans l'histoire des films d'animations ? Débriefing d'un film honteux, scandaleux qui a défrayer la chronique non pas pour son buzz ou sa réussite critique, mais pour la platitude de son histoire et la morosité de son scénario.

Des mines réjouies, voilà ce que j'ai vu en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Arthur et les Minimoys, épisode 1 de la saga.. Des mines agacées, déçues, dégoutées, voilà ce que j'ai vu en sortant de la salle de cinéma après avoir vu Arthur et la vengeance de Maltazard. Ces quelques mots suffisent à ce que je pense de ce film et de ce que j'en ai vu. Ces pauvres petits qui entraient dans la salle les yeux pétillants en sont ressortis en faisant la mou. Sans aucune explication. Le regard embarrassé des parents donnent raison à mon jugement : ce Arthur 2, c'est de la daube. Vous me trouvez méchant, injuste, sévère ? Je renvoie ces paroles à Môssieur Besson qui dénature un mythe, qui pourrit l'animation française, qui fait honte au premier épisode, si magique et épique.

C'est Besson lui-même qui avait avoué après la sortie de Arthur et les minimoys qu'il ne réaliserai plus aucun film, qu'il s'attarderait exclusivement à la production (c'est plus bankable). Et c'est après la vision de son dernier film que l'on regrette éternellement que ces paroles n'eussent pas été respectées. Car, effectivement, ce Arthur et la vengeance de Maltazard ne vaut pas un rond. Besson qui voulait se vanter devant la terre entière qu'il allait faire baver les studios d'animation américains avec sa saga, son truc à lui qui allait tout péter au box-office s'est royalement planté. On pourrait finalement penser que la réussite du premier épisode ,'était qu'un leurre pour attirer les autres spectateurs dans le gouffre au chimères.

Les voix françaises ont changés et je crois que même les acteurs ne sont plus les mêmes. La voix de Maltazard a changé, normal, c'est le regretté Alain Bashung qui faisait la voix de ce personnage dans le premier volet. La voix est remplacée par Gerard Darmon, ce qui ne lui va pas si mal. Mais père d'Arthur n'est plus le même. Et après tout, on s'en moque. C'est surtout le doublage français de Jean-Paul Rouve très laid et peu cohérent.

Bref, il ne se passe rien dans ce film, en tous cas rien d'intéressant. On a des vieux flash-back moisis et inutiles, on a plein de scènes ne servant à rien comme l'acharnement du père d'Arthur sur une guêpe, ; trouvez-moi l'utilité ? Et quand le film commence à devenir un tant soit peu palpitant, on voit s'afficher ces mots qui provoquent une réaction de dégout et de révolte : « Non, ils ont pas osé quand même » Si , en effet on voit les mots "à suivre", on pense d'abord à une blague, et on à tout de suite la réponse en voyant le générique de fin qui est le seul point positif du film : une reprise mignonne et ludique du tube "Poker Face" de Lady Gaga.

Que l'humour ne soit pas présente, ça je peux passer. Que le casting change, ça va encore, même dans la saga Batman-Nolan, les acteurs changent. Que certaines scènes provoquent de l'ennuie, ça arriver même au meilleur. Mais qu'on nous prenne pour des cons en nous offrant un film de plus d'une heure et demi alors que seul les trois dernières minutes auraient largement suffis, là ça peut devenir irritant. Parce que rien ne m'empêche de penser que ce deuxième film n'est qu'une machination, un film-machine-à-sous-cent-pour-cent-business-qui-se-fout royalement-de-son-public-et-qui-veut-faire-du-fric-sans-rechercher-à-être-un-bon-film. Rien ne m'empêche non-plus de penser que les tous derniers instants du film auraient pu être racolés à l'épisode trois, ce qui aurait fait gagner du temps (mais perdre de l'argent à ce pauvre Luc Besson, complètement ruiné). Rien ne m'empêche, enfin, d'appréhender comme il se doit, le troisième opus qui sortira l'année prochaine. Avec tout le respect que je vous doit, M. Besson, je peut dire haut et fort que ce Arhur et la vengeance de Maltazard est l'un des pires navets qu'il m'ait été donné de voir dans une salle de cinéma. Je ne vous salue point, monsieur.

En résumé, peu de choses à dire si ce n'est ma cruelle déception envers un film dont j'attendais non pas un grand chef d'œuvre, mais juste un petit divertissement sympathique sans grosse prise de tête ; le dernier film de Luc Besson n'était pas à la hauteur de mes attentes, et moi je reviendrai quand je serai calmé.

Ma note : 1/10



Commenter cet article

Nous sommes sociaux !