Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Carnage (Roman Polanski)

Publié par copa738 sur 21 Décembre 2011, 21:54pm

Catégories : #Films (Comédie)

carnage.jpg

 

Synopsis : Dans un jardin public, deux enfants de 11 ans se bagarrent et se blessent. Les parents de la "victime" demandent à s'expliquer avec les parents du "coupable". Rapidement, les échanges cordiaux cèdent le pas à l'affrontement. Où s'arrêtera le carnage ?

Une scène de vomi très réaliste, des acteurs exceptionnels, une vision assez machiste et des dialogues qui font mouche, Polanski n'invente rien, mais nous offre cependant un spectacle d'une qualité rare, faisant de chaque mot quelque chose de bien plus fort que n'importe quelle scène d'action. En une poignée de minutes, le réalisateur, bien aidé par un casting réduit mais idéal, capte au maximum notre attention, pour que chaque séquence surpasse la précédente jusqu'à un final étonnant. Bien sûr qu'il y a des petites longueurs et des détails inutiles, évidemment que la réalisation est plutôt banale et que le film en lui-même n'a rien d'extraordinaire, mais putain, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas autant rit dans une salle, longtemps qu'on avait pas vu un film où tous les acteurs principaux sont à la pointe de la perfection (mention spéciale à Christoph Waltz), longtemps qu'on avait pas vu un vrai bon film à dialogues (le meilleur depuis The Social Network).

Le fait que deux couples en apparences normaux, se fassent des compliments maniérés hypocrites, pour qu'ils se crachent à la gueule une heure après, provoque un plaisir coupable indéfinissable, montrant avant tout que Carnage est à prendre au premier degré, malgré les quelques allusions politiques et sexistes. Ce qui est d'autant plus savoureux, c'est la façon dont nous, spectateurs, nous parvenons à pénétrer à l'intérieur de cet appartement, sans vouloir vraiment en ressortir. On mange le crumble avec les personnages, on boit une tasse de café et on se ressert de ce délicieux scotch qui vient d'Écosse, on irait même jusqu'à sentir le vomi depuis notre siège. Bien installés, notre avis diverge autant que les prises de positions des personnages changent (les deux couples sont en accord, puis ne le sont plus ; parfois les hommes sont contre les femmes et vice-versa). La situation devient incontrôlable et incontrôlée, on semble autant perdre les pédales que les personnages et même si parfois c'est un peu trop gros (le téléphone dans le vase, Pénélope qui frappe son mari), le moment passé demeure troublant de justesse. Carnage, c'est un film qui donne la pêche et donne le sourire, et c'est donc indispensable en cette fin d'année 2011.

En résumé, une comédie irrésistible qui nous ne nous fait absolument pas regretter le fait que QT ait lancé Christoph Waltz.

4 e¦ütoiles

Commenter cet article

yvonne 23/11/2014 21:15

Christophe Waltz ... à mon humble avis ... un des meilleurs comédiens de la planète !!

julien77140 17/01/2012 13:20

Pas vraiment d'accord avec toi sur le film (Polanski orchestre une partition sympathique mais surtout horriblement mécanique et un peu feignante), mais je partage ton enthousiasme vis-à-vis de la
qualité de jeu exceptionnelle de Christophe Waltz. Sans lui, le film aurait vraiment perdu le peu d'attrait qu'il a...

Squizzz 31/12/2011 15:07

Un film délicieusement corrosif sur les relations humaines et toute leur hypocrisie. Le texte de Yasmina Reza est à tomber, et la mise en scène de Polanski plutôt efficace (sage, certes, mais en
même temps le huis-clos est un exercice difficile)

Jérémy 30/12/2011 14:41

Je suis un peu moins enthousiaste car si le film se regarde de façon assez plaisante c'est vrai, le manque d'ambition dans la mise en scène se fait quand même sentir. Du théâtre bien filmé mais
finalement peu audacieux.

ASBAF 30/12/2011 11:55

Même dans De l'eau pour les éléphants, on ne regrette pas que QT ait lancé Christophe Waltz.

Nous sommes sociaux !