Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Saw 3 (Darren Lynn Bousman)

Publié par copa738 sur 6 Février 2011, 14:36pm

Catégories : #Films (Horreur)

null

 

Synopsis : Le Tueur au puzzle a mystérieusement échappé à ceux qui pensaient le tenir. Pendant que la police se démène pour tenter de remettre la main dessus, le génie criminel a décidé de reprendre son jeu terrifiant avec l'aide de sa protégée, Amanda... Le docteur Lynn Denlon et Jeff ne le savent pas encore, mais ils sont les nouveaux pions de la partie qui va commencer...

Peut-être est-ce débile de ma part de poursuivre dans l'aventure Saw, alors que le 2 s'est avéré décevant et que c'était censé être le plus potable de toutes les suites du chef d'œuvre de James Wan. Peut-être que l'interdiction aux moins de 18 ans (ce qui arrive tous les dix ans pour un film d'horreur) aurait due me freiner dans mon ambition de voir cet épisode 3, aussi controversé soit-il. Je ne sais pas ce qui m'attire dans cette saga. Peut-être le fait que c'est plutôt original, que ça vide la tête, que ça permet de voir du gore, tout en faisant réfléchir. Car tous les Saw, même si certains sont plus mauvais que d'autres, ont une logique, se renvoie la balle (grâce à de nombreux flashback explicatifs, des renvoies qui permettent de comprendre ce qui nous avait échappé dans les épisodes précédents) et font étonnement réfléchir. Tout cela grâce à un méchant, porté par l'interprétation innée de Tobin Bell. Ce bad guy des temps modernes est le plus énigmatique de tous, on a même du mal à le trouver dégueulasse. On l'aime bien notre Jigsaw, même si ces meurtres sont d'une effroyable barbarie et que ses motivations – bien que justifiées à maintes et maintes reprises – ne sont pas forcement logiques.

Ça commence déjà très fort, avec la grosse impression que la balle à changer de camp. Ce ne sont plus les victimes qui ont à choisir entre la vie et la mort. Cette fois-ci, elles ont le choix entre s'infliger les pires tortures et mourir ou se laisser crever sans avoir l'audace de réagir. Mais elles ne savent rien. Les pièges du tueur sont de plus en plus compliqués, pour ne pas dire impossibles. Nait alors de cette nouvelle et improbable philosophie de nombreux pièges de plus en plus maléfiques. Un homme attaché à des chaines sur tout son corps doit se libérer avant qu'une bombe explose, tout en s'arrachant de gros morceaux de peau avec les chaines ; un homme manque de se noyer dans une cuve qui se rempli de déjections et d'organes de cochons pas frais ; une machine fait tourner les membres d'un pauvre innocent jusqu'à ce que les os cassent : tout ça et plus encore, dans ce qu'on peut appeler des ''meurtres'' inventifs et d'un sadisme à toutes épreuves. Le seul hic à cette histoire – et malgré le fait que les amateurs de gore prennent sacrément leur pied – c'est le fait que toutes les victimes de Jigsaw n'aient plus le choix, aucun échappatoire à la boucherie étant possible. Cette façon d'opérer ne correspond pas au profil du tueur au puzzle. Alors qui se cache derrière le nouveau masque du tueur à la tête de cochon ? Une femme, aussi étrange que fascinante. Aimant la souffrance et éprise par Jigsaw après avoir échappée à l'un de ses pièges. Mais cette dernière n'a pas assez le cran de reprendre les rênes. John lui fera comprendre, d'ailleurs dans un final aussi haletant que sanglante : une parfaite maitrise du suspense, des effets gores et cette musique...

Mis à part la nouvelle façon d'opérer chez le tueur, rien ne semble me faire penser que cet épisode 3 (20 minutes plus long que les autres épisodes) n'est pas à la hauteur du premier film (il est loin de lui, par sa réalisation, mais le scénario est toujours aussi convaincant). On peut comprendre le fait de réserver un accueil froid à cet opus, très violent, malsain et nettement plus dégueulasse que les autres (nan mais le coup de la cuve aux porcs, je m'en suis pas remis), parce que le pacte signé dans l'épisode 1 (Choisissez : 1. La vie = automutilation / 2. La mort = souffrances brèves) n'est plus respecté, mais le tout est parfaitement expliqué. Le personnage de Amanda est plus fragile, et possède un fond beaucoup plus méchant que John Kramer, qui lui, est finalement le gentil de l'histoire. Les épreuves de Saw 3 s'enchainent avec en fil rouge, les retours en arrières qui montrent que la servante de Dr Jigsaw est dans le coup de puis le début. Tout cela avec une maitrise totale et des explications toujours aussi passionnantes. Alors remballez vos mauvaises langues et oubliez deux minutes le caractère insoutenable de ce film, et constatez par vous-même qu'il permet aux fans de l'intrigue Saw (j'en fais partie, si, si) de faire un grand bon. Vivement l'épisode 4.

En résumé, un bon petit film d'horreur bien gore, un peu gâché par le fait qu'il est désormais impossible de survivre dans l'univers de Jigsaw, mais je ne comprends pas pourquoi personne ne l'a aimé...

3 étoiles et demi-copie-1

Commenter cet article

copa738 11/02/2011 19:52

Moi je te dis, si j'ai apprécié ce troisième opus, c'est parce que l'intrigue prend un sens très particulier, et comme je suis à fond sur l'intrigue commencée par James Wan, j'aime bien. Quand ça prend de l'ampleur et que les effets gores sont très réussis, je ne peux qu'apprécier...

pinksataniste 11/02/2011 17:47

C'est vrai qu'il a quelque chose de pittoresque cet opus, de presque subversif dans son gore et son non-sens jusqu'au-boutiste... Mais ça m'a fait penser aux nanars italiens des 80's croisés avec les mauvaises sequel d'Hellraiser. La suite est moins "hard". Le 4 est nul -un peu "viendard" encore-, ensuite ça devient de bons doubles-épisodes de série US. Enfin, "bons"...

copa738 09/02/2011 19:05

Ouais, merci. C'est vrai qu'il m'a pris sûrement plus de temps que le top50 des films "normaux".
Pour ce qui est de "Saw 3", je pense que c'est le fait que ce soit 20 fois plus gore que dans le 2 qui a fait fuir les gens (l'ouverture du crâne de John est à se donner la migraine).
Sinon, je suis content que tu sois de retour sur la blogosphère..

Magusneri 09/02/2011 18:15

J'ai bien aimé ! Je ne comprends pas non plus la haine que voue la plupart des critiques à cette saga. Franchement, on a vu bien pire !
Au fait, bravo pour ton top des films d'animation :)

Nous sommes sociaux !