Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Saw 5 (David Hackl)

Publié par copa738 sur 14 Juin 2011, 17:22pm

Catégories : #Films (Horreur)

null 

Synopsis : Dans ce nouveau volet de la saga Saw, il semble que Hoffman soit le seul héritier du pouvoir du Tueur au puzzle. Mais lorsque son secret risque d'être découvert, il n'a pas le droit à l'erreur et doit éliminer chaque menace. Les pièges vont se multiplier pour se refermer, inexorablement, en déclenchant autant de frissons que de cas de conscience...

Changement d'ambiance (un épisode très sombre), de réalisateur et de tueur, il fallait sérieusement se démener pour parvenir à captiver le spectateur dans ce cinquième volet. Malgré quelques passages sympathiques (rencontre Kramer-Hoffman, la scène finale), le film ne parvient plus trop à captiver le public, malgré quelques bonnes tentatives (rebondissements multiples, bien que moins puissants que dans les épisodes précédents) et un étalage de gore et de ''pseudo-réflexion'' (l'épreuve collective où les gens s'entretuent alors qu'ils auraient tous pu survivre). Moins de flashbacks intéressants, moins de complexités narratives (on plonge dans un film bien trop linéaire, très pâle comparé à la chronologie biscornue des autres épisodes). Bousman, souvent considéré comme un bourrin, manque finalement à la saga, qui peine à retrouver ses marques et s'enfonce dans de l'horreur bien trop conventionnel. Car ce qui fait avant tout la force de la franchise, c'est son originalité, le fait que rien ne semble pouvoir stopper l'inventivité des scénaristes et des metteurs en scènes.

En plus de s'enfoncer dans une histoire prosaïque et finalement, pas très intéressante, Saw 5 ne captive plus, même s'il fait avancer l'intrigue (mais seulement d'un cran, là où la paire 3-4 faisait considérablement avancer les choses). En étant presque le plus court de la saga, cet épisode 5 semble vraiment être le plus long, le plus sombre, aussi, mais également le plus lent, le plus plat, et le plus ''ordinaire'' (moins de gore, moins d'action, juste une plus grande quantité de dialogues inutiles : on reste bien loin du dialogue sur le verre d'eau de l'épisode 2). En fait, ce Saw 5 est le film de tous les superlatifs... péjoratifs. Mais qu'importe les défauts, il faut parfois ouvrir son esprit et tenter de ne garder que le meilleur. Hélas, seules quelques scènes sont marquantes, et l'intrigue, bien que rythmée par le trio Strahm/Hoffman/Erikson, peine vraiment à s'imposer, là où elle gouvernait tout son monde dans les épisodes précédents.

C'est donc déçu qu'on en repart, en se disant qu'il n'y avait pas grand chose à sauver. Mais malgré la baisse de régime, la donne ne change pas : l'intrigue en fil rouge de la saga nous obsède toujours autant, preuve que ce cinquième épisode, bien qu'assez banal, n'est pas si mauvais que ça et maintient tout de même un certain suspense. On regrettera peut-être le fait que l'erreur du piège collectif (vue dans Saw 2) a été refaite (voir des gens s'entretuer et voir naitre leur ''coté tueur'' n'est pas des plus intéressants) et que certains passages sont inutiles (sans parler des dialogues, j'ai trouvé la scène d'introduction très laide et superflue, même si elle prend tout son sens par la suite). Mais, malgré la déception et l'ennuie, quelque chose nous pousse vraiment à poursuivre l'aventure Saw, et ceci est vraiment là pour nous prouver que malgré les coups durs, malgré une énorme perte de qualité, la saga survit, tout comme survit l'œuvre de Jigsaw. Et en tant que fan, il est important de souligner ce point...

En résumé, peut-être le plus mauvais de la saga, mais peut-être aussi l'épisode qui résume parfaitement la saga avec des hauts et des bas, mais au final l'envie de voir l'épisode suivant, et aucune saga ne peut se vanter de cela.

2 e¦ütoiles et demi

Commenter cet article

copa738 15/06/2011 12:35

Cette saga m'inspire vraiment (d'ailleurs, je me suis enfilé les 7 à une grande vitesse), même lorsque le niveau baisse.
Mais je comprends parfaitement que tu puisses détester (moi je suis fan du gore et des "twist ending", donc ça ne peut que me plaire), mais je te conseille tout de même le 3 (car le 2 est effectivement répétitif, et demeure l'un des plus mauvais de la saga) car il cache un vrai potentiel (rebondissements, flashforward, etc).

mymp 14/06/2011 23:40

Sans blague, un des metteurs en scène de la sage s'appelle Bousman ?! Ça résume plutôt bien le truc, je trouve. Pour ma part, je me suis arrêté au 2 (comme PDC), plus de courage ni de motivation pour la suite et pour une saga qui m'a donné l'impression de simplement tourner en rond. En tout cas, bravo pour ta pugnacité à tout te taper et, en plus, à en faire de bonnes critiques !

Nous sommes sociaux !