Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Forrest Gump (Robert Zemeckis)

Publié le 21 Avril 2010, 13:00pm

Catégories : #Films (Comédie Dramatique)

 

Synopsis : Une plume s'envole et atterrit aux pieds de Forrest Gump, un simple d'esprit, assis sur un banc en attendant le bus. Il va raconter la fabuleuse histoire qu'est sa vie aux passants qui viendront s'asseoir sur le banc. La vie de Forrest Gump sera à l'image de la plume, que l'on aperçoit au début et à la fin du film et qui se laisse porter par le vent tout comme Forrest Gump se laisse porter par ses aventures incroyables dans l'Amérique de la seconde moitié du XXe siècle.

Grâce notamment à l'énorme performance de Tom Hanks, Forrest Gump se veut être l'œuvre la plus mature et la plus aboutit de Robert Zemeckis. Ce qui fait la réussite du film, bien au-delà du suspense et de l'aspect comique des personnages, c'est son originalité qui s'exprime par la seule façon de la narration du film. Tom Hanks est assis sur un banc, à l'arrêt d'un bus et raconte sa folle histoire à ceux qui viennent s'asseoir à côté de lui. Certains ne font même pas attention à lui, d'autres le prennent pour un cinglé et s'en vont. Mais seuls quelques-uns restent captivés par son histoire qui peut paraitre étrange à première vue pour un benêt de son genre.

Zemeckis a eu toujours l'habitude de faire des films un peu spéciaux, on peut citer Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, l'un des tous premiers films mêlant images réelles et dessins animés. Quand à la trilogie Back to the future qui mélange avec subtilité presque tous les genres cinématographiques : comédie, aventure, action, science-fiction, western (pour le 3),...Mais n'oublions pas quand même le film qui lança la carrière du jeune réalisateur, A la poursuite du diamant vert, un film qui marie habilement humour et aventure sans laisser un détail aux oubliettes. Si Zemeckis est aussi original et innovant dans ces films, c'est parce qu'il se donne aussi les moyens, réalisant parfaitement des effets spéciaux qui ont le mérite de ne pas être "tape à l'œil". Parlons-en des effets spéciaux ! Ceux de Forrest Gump sont particulièrement remarquables puisqu'ils consistent à incruster des images contemporaines et jouées par des acteurs dans des images d'archives bien réelles. C'est ce genre d'effets spéciaux qui donnent au film ces lettres de noblesse.

Le jeu de Tom Hanks est quant à lui assez imprévisible. Il arrive à incarner un gars chanceux au QI de 75. Il rétorque fièrement devant tous ceux qui osent le traiter de stupide : "N'est stupide que la stupidité", phrase que sa pauvre mère lui a radoté des centaines de fois pour qu'il se mette bien dans le crâne que personne n'a le droit de dire qu'il est "différent". Même si le rire est facilement trouvé, le film reste quand même très émouvant surtout grâce à l'émotion que font passer Tom Hanks et Gary Sinise. Au cours de toute sa vie, Forrest Gump aura rencontrer et serré la main à 3 présidents des Etats-Unis (Johnson, Nixon et Kennedy), il aura inspiré le déhanchement mythique d'Elvis Presley, il aura rencontré John Lennon, sauvé presque tout un escadron pendant la guerre du Viêt-Nam à lui tout seul, il aura été propriétaire de la plus grosse industrie de la pêche aux crevettes du monde grâce à un mémorable coup de bol, il aura créer la société Apple, courut pendant environ 3 ans en parcourant l'Amérique, aura été champion de Ping-Pong (le film contient une image mémorable à ce sujet : à la télé, on voit Neil Armstrong posant le premier pas sur la Lune, devant, des chaises vides laissant place à Forrest qui joue au Ping-Pong comme un dieu devant une petite foule de spectateurs qui ne savent pas ce qu'ils manquent à la télé),... Cette œuvre montre clairement qu'on a beau avoir un petit cerveau, ça n'empêche pas d'avoir un grand cœur. Forrest Gump reste un personnage attachant, bouleversant, altruiste, stupide certes, mais comme il vous l'a déjà dit : "N'est stupide que la stupidité !".

Derrière cette grande leçon d'humanité, Zemeckis exploite des idées peu conventionnelles en recréant à sa façon l'histoire des États-Unis. La rencontre Zemeckis-Hanks fut tellement fusionnelle que les deux personnes se retrouvèrent quelques années plus tard sur le tournage de Seul au Monde, un film où, une nouvelle fois, le réalisateur de Forrest Gump a laissé champ libre à Tom Hanks, pour qu'il puisse libéré l'intégralité des facettes de son talent : magistral !

En résumé, nous pouvons dire que ce film est une grande réussite en tous points. Les acteurs s'en donnent à cœur joie et les effets spéciaux apportent un supplément croustillant à ce bijoux d'humanité et d'altruisme. Un film a montré dans toutes les écoles du monde entier.

Ma note : 9/10



Commenter cet article

Nous sommes sociaux !