Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


L'Âge de glace (Chris Wedge, Carlos Saldanha )

Publié le 22 Janvier 2010, 16:07pm

Catégories : #Films (Animation)

 

Synopsis : Vingt mille ans avant notre ère, lorsque Scrat, un rongeur obstiné, fend la banquise et déclenche un nouvel Age de Glace, une vaste cohorte de mammifères s'assemble et commence à émigrer vers le sud. Manny, un mammouth solitaire qui n'en fait qu'à sa tête, choisit d'aller vers le nord et se voit bientôt rejoint par Sid, un petit paresseux volubile en quête de protecteur.Ce dernier l'oblige bientôt à recueillir un bébé humain, Roshan, que sa mère leur a confié avant de mourir, et à ramener celui-ci à son père, chasseur nomade parti vers le nord. Sur leur chemin, les9 deux compères devront protéger Roshan de Diego, un tigre aux dents de sabre chargé par son chef Soto de capturer le bébé.

Film d'animation des dernières années par excellence, Ice Age a su nous démontrer brillamment comment réussir à faire un bon film d'animation avec de la synthèse (images splendides), des personnages attachants et rigolos et un humour (autant pour les gags que pour les calembours). Et pour tenter de faire vite, je vais composer ma critique en deux parties : l'histoire du film et les personnages. En commencent par les protagonistes, particulièrement bien caricaturaux et hilarants dans leur genre.

Comment ne pas rire aux agissement pitoyables du paresseux Sid, un peu chiant sur les bords et à la vois hilarante (merci Eli Semoun). Il rendra la vie impossible à Manny, pauvre mammouth solitaire qui n'aime pas trop être dérangé. Et comme si ça ne suffisait pas, un tigre à dents de sabre du nom de Diego, assez discret mais déconneur rejoint le troupe, mais on ne sait pas trop le fond de ses pensées. Un petit bébé, tout mignon, est avec eux. Là où les créateurs d'images ont fait fort, c'est que les joues de ce petit homme semblent être aussi douces qu'en la réalité, on voudrait même les toucher, voir si elles sont chaudes ou froides. Dans ce qui est de la texture, la Fox fait aussi bien (pour l'époque) que Pixar ou Dreamworks, même si les poils de Manny sont très épais. Mais si je me lance dans un speech sur les personnages comme ça, c'est pour vous parler de Scrat : petit rongeur un peu trouillard et niais qui recherche son gland désespérément son gland dans la nature, rencontrant les autres par moments. Chaque apparition est un pur délice : des mises en scènes harmonieuses d'un personnage qui a la tête de l'emploi : le larbin qui s'en prend plein la gueule comme Vil Coyote dans Bip-Bip.

Après, il y a un scénario, simple, invraisemblable mais plutôt intriguant. Là où un film peu rater quelque chose, c'est en voulant trop en faire sur l'humour et, du coup, sortir l'esprit du public de l'histoire du film, ce qui en devient un peu gênant. Ici, on prend son temps, on développe, sans jamais lésiner sur l'humour. Ice Age est donc un film d'animation fertile, hilarant et vachement bien réussit.

En résumé, un excellent divertissement drôle et improbable ; mention spéciale au personnage de Scart, hilarant à s'en tenir les côtes.

Ma note : 9/10



Commenter cet article

dasola 16/12/2010 17:36

Bonjour, Scrat est le vrai héro de l'histoire. On ne se lasse pas de le voir avec sa noisette: hilarant. Ce premier opus est à mon avis le plus réussi. Bonne soirée.

Nous sommes sociaux !