Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


La Cabane dans les bois (Drew Goddard)

Publié par copa738 sur 7 Mai 2012, 20:56pm

Catégories : #Films (Horreur)

cabane.jpg

Synopsis : Cinq amis partent passer le week-end dans une cabane perdue au fond des bois. Ils n’ont aucune idée du cauchemar qui les y attend, ni de ce que cache vraiment la cabane dans les bois…Signé par deux maîtres de l’horreur, Joss Whedon et Drew Goddard, voici un film qui réinvente et repousse toutes les conventions du genre. Attendez-vous à découvrir un nouveau niveau de terreur…

Il y a moins d'un an, James Wan revenait aux fondamentaux de l'horreur (ombres, musique grinçante, sursauts téléphonés) et signait avec Insidious un véritable chef d'œuvre qui a pourtant divisé (certains l'ont trouvé ridicule, d'autres ont eu carrément la peur de leur vie). Aujourd'hui, nous avons assisté à un pur renouveau du genre, ou comment La Cabane dans les bois casse le mythe implacable (en principe) des films d'épouvante en l'espace de quelques dizaines de minutes. On n'ira pas plus loin dans les explications, tant dévoiler le concept du film serait gâcher le spectacle. Car sans cette idée de départ, sorte de coup de marteau dans l'industrie de l'horreur, le film n'aurait jamais eu ce ''succès'' et aurait même fait figure de nanar de l'année.

Les amateurs de sensations fortes repasseront : ici, le gore est modéré, les sursauts peu nombreux. On a même l'impression qu'il y a une véritable surenchère dans l'exagération, si bien qu'on tourne vite à la comédie d'horreur. Outre les passages d'humour (concentrés dans ce final fun), et une réalisation simple, mais efficace par moments (on retiendra l'accumulation de bruitages et d'images très réussies lors de la scène du sous-sol), on est tout de même dans un schéma d'horreur classique avec le drogué, la bombasse, le musclé, l'intello et la vierge qui se font abattre un par un dans d'atroces souffrances. Les codes des films d'horreur, dévoilés excellemment bien, il y a plus de 15 ans dans le mythique Scream, sont au rendez-vous : le sexe porte préjudice aux personnages, le cadre (cabane isolée au fond d'une forêt, sans réseau téléphonique, etc etc) fout les boules d'avances, et un vieux péquenaud à la station-essence prévient les futures victimes, en vain. On n'oubliera pas de mentionner les références aux classiques de Romero, mais aussi à Massacre à la tronçonneuse, Détour Mortel et même au Seigneur des Anneaux, sans oublier l'étonnante panoplie de monstres que l'on peut voir à la fin du film (mais j'en dit déjà trop).

Vous l'aurez compris, La Cabane dans les bois n'est pas un film anodin, il n'est pas à prendre comme tous ces films visant à faire peur (dont une partie fait partie des œuvres majeures du septième art), mais bien comme un film complètement fou, qui brise les codes du cinéma dans son fond, mais ne touche presque pas à la forme, quoique... Vous voyez donc qu'il est difficile de cerner cet OCNI, et qu'il est surtout difficile d'en parler tant ce qui se passe à l'écran est... indescriptible. La seule chose censée qui sera écrite dans ces quelques lignes est : allez le voir, et vous pourrez vous faire votre propre opinion.

En résumé, sans être véritablement génial (les acteurs sont mauvais, le rythme est en dents de scie), La Cabane dans les bois symbolise un tournant dans l'histoire de l'horreur, en attendant les prochains films qui s'inspireront peut-être du travail fourni dans cette première œuvre d'une future lignée de films néo-horrifiques (on en bave déjà).

3 e¦ütoiles

Commenter cet article

ASBAF 09/05/2012 21:34

Oui j'avais vu ces 5 étoiles, amplement méritées, James Wan avait fait le taf sur ce film.

ASBAF 08/05/2012 14:17

Insidious, bordel.

ASBAF 08/05/2012 14:17

T'es en train de dire que c'est du niveau d'Insidous ?

copa738 09/05/2012 17:47



Ah non :) Je me voyais pas parler d'un film d'horreur qui casse les "codes" et qui réussit sans parler de son pur contraire, "Insidious" qui reprend les vieilles ficelles du genre pour encore
plus térrifier...


Non, j'ai largement préféré Insidious, auquel j'ai mit la note maximale de 5 étoiles :)



Nous sommes sociaux !