Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Looper (Rian Johnson)

Publié par copa738 sur 7 Novembre 2012, 12:29pm

Catégories : #Films (Science-Fiction)

looper.jpg

Synopsis : Dans un futur proche, la Mafia a mis au point un système infaillible pour faire disparaître tous les témoins gênants. Elle expédie ses victimes dans le passé, à notre époque, où des tueurs d’un genre nouveau (les "Loopers") les éliminent. Un jour, l’un d’entre eux, Joe, découvre que la victime qu’il doit exécuter n’est autre que… lui-même, avec 30 ans de plus. La machine si bien huilée déraille…

Comme beaucoup de films de SF à grand budget, Looper souffre de quelques facilités au niveau des ''dénouements'' de situations, d'un rythme en dent de scie (on pense à un petit manque d'action dans la seconde partie du film, opposée à une première partie explosive). Comme beaucoup de films de nature complexe jouant notamment avec le temps, Looper a besoin de s'expliquer, pour être mieux compris. Le guidage est si bien orchestré (pas tout à la fois, on a affaire à des précisions illustrées par les scènes tout au long du film, ce qui est très intelligent) qu'on entre tout de suite dans cet univers complexe, apocalyptique (on pense à Cosmopolis), et en fait dérangeant. Qu'on se le dise immédiatement : Looper est contestable sur tous les tableaux, mais intouchable au niveau du scénario. Que ce soit de l'ordre anecdotique (les quelques touches futuristes comme le tromblon, la télékinésie, les voitures), ou général (une histoire très originale, complexe, alambiquée, poussée à l'extrême dans la bizarrerie, peu supportable pour les nerfs, intenable pour les neurones), le script de Rian Johnson est tout simplement exceptionnel, malgré une perte de rythme à certains moments, et quelques fautes de goût (sans vouloir spoiler, on dira que le personnage de Cid et tout ce qui le concerne ne sont pas assez développés, et que la dimension un peu trop fantastique du film lui fait perdre un peu de crédibilité).

Niveau réalisation, on sent qu'il y a de l'idée : les premières scènes sont folles visuellement (la tête à l'envers après la prise de drogues, le plan semi-large lors des assassinats), mais plus le film avance, plus la mise en scène s'assagit, malgré une extrême précision dans les scènes d'action. La composition musicale passe presque inaperçue, et les acteurs semblent tenir leurs rôles avec perfection, et on n'oubliera pas de saluer le travail pour le maquillage de Gordon-Levitt (3 heures quotidiennes), devenu un véritable young-Willis.

On rigole peu, mais on frissonne, on suit ces aventures avec gourmandise, et on en redemande, toujours. Lorsque le rythme se casse, comme lorsque l'on assiste aux trente dernières années de Joe en flashforward, c'est surprenant, et c'est cela qu'on recherche : la surprise. Alors oui, ce n'est pas parfait, mais Looper est possédé par une complexité affreusement superficielle, mais envoutante (c'est très compliqué, mais cela à un sens). On ne le répètera jamais assez que le scénario a un place plus que vitale dans l'œuvre de Rian Johnson. On n'a pas assisté au film de l'année, car trop de déchet, mais on a la certitude que l'ont vient d'assister au film le plus palpitant, le plus attractif (scotché sur le siège, les yeux rivés sur l'écran, du début à la fin) et le plus enivrant depuis très longtemps. On n'oubliera pas de signaler la justesse des dialogues, et l'efficacité des scènes d'action, ainsi qu'une vision pessimiste mais ancrée dans le vrai, d'un futur pas si proche que ça...

En résumé, bonne pioche qu'est ce Looper ; malgré quelques impuretés, la boucle est bouclée (le film est réussi) : un film à ne pas ''looper''.4 étoiles-copie-1

Commenter cet article

selenie 08/11/2012 19:18

Un très bon film d'anticipation, dommage pour le maquillage de JGL !... 3/4

Wilyrah 07/11/2012 14:29

Un film à moitié réussi, à moitié "looper". ^^

Nous sommes sociaux !