Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Oblivion (Joseph Kosinski)

Publié par copa738 sur 24 Avril 2013, 10:39am

Catégories : #Films (Science-Fiction)

Oblivion_01.jpg

 

Synopsis : 2077 : Jack Harper, en station sur la planète Terre dont toute la population a été évacuée, est en charge de la sécurité et de la réparation des drones. Suite à des décennies de guerre contre une force extra-terrestre terrifiante qui a ravagé la Terre, Jack fait partie d’une gigantesque opération d’extraction des dernières ressources nécessaires à la survie des siens. Sa mission touche à sa fin. Dans à peine deux semaines, il rejoindra le reste des survivants dans une colonie spatiale à des milliers de kilomètres de cette planète dévastée qu’il considère néanmoins comme son chez-lui.

Il y a un peu de 2001 dans Oblivion. La solitude d'une faible poignée d'acteurs taciturnes dans un milieu futuriste au milieu du néant, se fait drôlement ressentir tout le long du film : on y ressent une atmosphère assez tendue, métallique. Un peu à l'image des films post-apocalyptiques, Oblivion puise son originalité dans ses nombreux rebondissements, qui viennent un peu perturber ce rythme si propre aux blockbusters lambda. Vous l'aurez compris : on n'a pas à faire à une superproduction de base. Ici, il y a eu une véritable recherche dans le but de faire un peu plus que de divertir. Cependant, en sortant de la salle, on a passé un agréable moment, mais rien d'autre n'en ressort.

Que cela veut-il dire ? Oui les images sont travaillées, les décors inventifs, le scénario bien construit (bien qu'un tantinet bordélique), et les acteurs convaincants (Cruise fait du Cruise, Freeman fait du Freeman), mais on a un mal fou à se détacher du divertissement, car Oblivion sonne creux. Outre une multitude de twists plutôt surprenants, Kosinski fait dans le politiquement correct et c'en est franchement dommage. Pas de réels pics d'adrénaline (on reste dans du commercial, donc dans du téléphoné), mais des intrigues et sous-intrigues qui parviennent à nous surprendre (le passage dans la zone radioactive est assez troublant).

Il n'y a finalement que trop peu de choses à dire à propos de ce film. Pourtant, il est maîtrisé sur presque tous les niveaux, mais il possède tellement les caractéristiques des business-movies qu'on a franchement du mal à projeter ses points forts sur le devant. Au final, on dira que c'est équilibré : un poil de fantaisie, de la mesure dans chaque compartiment, un univers franchement sympathique, mais, hélas, un peu trop de raccourcis faciles (le dénouement est ridicule, de même pour l'épilogue), ce qui font de Oblivion un honnête et correct divertissement.

En résumé, un produit de consommation à déguster sans modération, avec un peu de mauvais goût (rarement sur 2h10 rassurez-vous).

3 étoiles

Commenter cet article

Wilyrah 29/04/2013 13:46

Pas emballé par cette SF qui pète plus haut que son cul...

selenie 25/04/2013 12:31

Un très beau film de SF, certe référencé mais quel film de SF aujourd'hui ne l'est pas ?! Surtout dommage pour une fin semée d'incohérences... 2/4

Nous sommes sociaux !