Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Pendez-les haut et court (Ted Post)

Publié le 11 Avril 2010, 18:11pm

Catégories : #Films (Western)

Synopsis : Sauvé de justesse après avoir été lynché par une bande d'aventuriers qui l'accusaient à tort de voler du bétail, Jed Cooper, reconnu innocent par le juge Fenton, devient shérif adjoint. Énergique et habile, il remplit ses fonctions avec une redoutable efficacité et réussit à mettre sous les verrous les pires criminels de l'Oklahoma, espérant secrètement retrouver un jour les auteurs de sa pendaison manquée. Il se laisse prendre aux charmes d'une jeune et séduisante veuve qui examine chaque prisonnier avec une insistance qui l'intrigue. Elle lui apprend qu'elle cherche le bandit qui a tué son mari.

Un western ambitieux qui n'hésite pas à montrer des images choc comme celle où le pauvre Jed se fait pendre "par surprise", on voit du sang s'écouler de son cou. C'est réellement la seule image pouvant être choquante pour le jeune public. Le reste est une multitude de péripéties plus ou moins alléchantes.

L'histoire reste originale et imposante, mais elle est très irrégulière et s'essouffle par moment. Clint Eastwood incarne le pendu à tort. Complètement impassible, le regard noir fixé, son cigarillo au bec, il parcours l'Oklahoma, on sait qu'il veut faire justice lui-même, mais il sait qu'à la moindre bavure, la justice va le pendre. Le film dénonce aussi la cruauté de la justice qui serait prête à pendre quelqu'un parce qu'il a craché par terre, certes j'exagère, mais on est pas loin de la vérité. Sinon, il y a une double idylle un peu sauvage et grotesque entre Jed et une rouquine, au début : autant dire que c'est son "sextoy" mais il se concentre ensuite sur la jeune blonde qui cherche déserpérément le tueur de son mari. La déception est là quand même, on s'attend à un peu plus d'action, de scènes où ça bouge dans tous les sens. C'est vrai que la scène de pendaison collective qui dure presque 8 minutes tient en haleine et est ouvrée de façon magistrale, jeux d'ombres et plans en plongé et travellings incessants, cette scène est la plus réussite du film.

Puis on s'embrouille un peu, l'idylle entre Jed et la blondasse commence légèrement à nous faire suer et on aimerait savoir s'il va retrouver les gens qu'ils l'ont lynché. La musique est entrainante, et les décors sont bien faits. Mais l'intrigue part dans tous les sens, on pense qu'on va quand même finir en un même point, mais non, on doit se contenter de voir la scène de nuit où Jed tue trois des homme qu'il recherche. A la fin du film, il reste trois personnes vivantes responsables de sa pendaison. L'un d'eux s'étant rendu et croupissant en prison (Cooper demandera au juge de le relâcher, celui-ci refusera catégoriquement comme d'habitude). On finit sur l'image de Clint Eastwood, sur son cheval avec un mandat d'arrestation des deux hommes coupables encore dans la nature. La belle blonde ne retrouvera jamais (probablement) les coupables de la tuerie de son mari. Et Jed Cooper s'en va finir le travail et part se venger tout en, tout en .... Voilà, le problème c'est qu'on sait pas grand chose de la fin, tant mieux ou tant pis. Parfois, on a l'impression qu'on va s'endormir devant de grosses banalités furtives, là où les caractéristiques du western sont oubliées, Ted Post se focalise trop sur Clint Eastwood qui est loin d'être parfait dans ce rôle.

Ma déception est présente à cause de Le Bon la Brute et le Truand, qui m'avait fait aimer ce genre cinématographique peu commun. C'est vrai que Pendez-les haut et court reste à des années lumières du chef d'œuvre de Leone. Enfin, les deux ne sont pas vraiment comparables. Ce western signé Ted Post reste quand même un film culte mais qui m'aura finalement un peu déçu.

En résumé, déception est le mot qui est venu immédiatement dans ma tête à la vue du générique de fin, un manque cruel d'actions et d'explications conventionelles ne fait qu'agraver la performance de Clint Eastwood qui laisse à désirer. 

Ma note : 5/10



Commenter cet article

Magusneri 14/04/2010 16:21

Tu présentes vraiment une grande variété de films ! C'est toujours un plaisir de venir. Je savais bien que j'avais vu le nom de Ted Post quelque part ; c'est le réalisateur de Magnum Force, le deuxième volet de la série des Inspecteur Harry, avec ce cher Clint Eastwood.

Nous sommes sociaux !