Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Seul au monde (Robert Zemeckis)

Publié le 17 Mars 2010, 12:47pm

Catégories : #Films (Aventure)

Synopsis : Chuck Noland, un cadre de Fedex, sillonne le monde pour améliorer les performances de son entreprise et la productivité de ses équipes. Il ne trouve la tranquillité qu'auprès de sa compagne Kelly. Mais à la veille de Noël, il reçoit un appel lui annonçant qu'il doit contrôler la livraison d'un colis urgent pour la Malaisie. Il n'en a que pour quatre jours et reviendra pour fêter le Nouvel An avec sa dulcinée. Chuck quitte Los Angeles à bord d'un petit avion. Mais au-dessus de l'Océan Pacifique, un orage éclate et prend par surprise l'équipage. Le crash est inévitable. Agrippé à un radeau de sauvetage, Chuck s'échoue sur une île déserte. Les jours passent et aucun secours en vue. Pendant quatre ans, le naufragé va tenter de s'adapter à cet environnement sauvage en surmontant l'épreuve terrible de la solitude.

Ahhh Seul au monde, le film qui m'a donné une rage de dent sans que j'en ai une. Le film qui m'a donné soif, faim, froid, chaud et toutes ces sensations peu courantes en regardant un film. Mais au-delà de cette histoire qui se présente sous un genre ''néo-Robinson Crusoé'', on découvre une histoire à la fois touchante et émouvante où le génie de Tom Hanks n'a pas d'égal et où le scénario (aussi banal qu'il puisse être trouve son rythme à travers ellipses, et accumulations de scène où Chuck se brise le cul à faire du feu, pêcher des crabes,...).

Finalement, le film de Robert Zemeckis n'est en fait qu'une pub pour l'agence Fedex. Rien de plus, rien de moins, et c'est ce qui dénature un peu l'image extrêmement positive du film. Comment un film aussi intense au niveau du scénario ne peut être que le fruit d'une longue démarche publicitaire, sans chercher l'abstention d'un chef d'œuvre, juste une sorte de publicité de plus de deux heures. Et puis au final, il serait un peu tragique de déclencher un scandale pour un film aussi bien. Pub ou pas, un film est un film, tant-pis si il n'est pas forcément fait pour être bien, on s'en remettra.

Je vous le dit tout de suite, je n'ai pas grand chose à dire sur ce film. Juste qu'il se laisse très bien regarder, sans modération, qu'il expose un sujet d'une manière très sérieuse et que la réussite du film se base essentiellement sur des petits détails. Entre autres, Chuck qui dessine un visage sur un ballon de volley avec son sang, l'ellipse où Chuck transperce un poisson en lançant un javelot à 20 mètres de son ''gibier'', rencontre avec une baleine en plein large, radeau de sauvetage fait avec lmes moyens du bord, mannequin en bois pour tester une corde qui devrai (à priori) servir à la pendaison (qui, attention spoiler, n'aura finalement pas lieu), déballage des paquets Fedex, la scène où Chuck s'arrache une dent avec... un patin à glace (dents sensibles, s'abstenir)...

Quelques mauvaises langues pourront reprocher au film ses quelques longueurs où encore cette deuxième partie quasi-muette ou peut-être même le fait que Tom Hanks ''surjoue'', mais ce serai casser l'ambiance dans ce grand festival, ce ''Robinson Crusoé des temps modernes'', ce film qui, sans grande ambition brille de quelques détails futiles sans trop déborder de trouvailles.

Et pour finir (spoiler), pour tous ceux qui ont toujours été intrigués parce qu'il y avait dans ce fameux colis que Chuck n'a jamais ouvert. Voici la réponse : un spot publicitaire, quelques temps après la sortie du film montre Tom Hanks rendant le paquet à la destinataire ; on assiste à l'ouverture du paquet qui contient un téléphone satellitaire portable, une canne à pêche, un purificateur d'eau et un sachet de graines, fait ironique, surtout quand on sait que s'il avait ouvert ce paquet dès le début, il ne serai resté que quelques jours sur l'île, et sa femme n'aurait pas trouvé un autre homme, ses amis ne l'auraient pas oubliés, il aurait été moins ''farouche'' à son retour, sa vie n'aurai en gros pas été gâchée. Parce que le film explique bien aussi comment le fait d'être perdu pendant des années sur une île peut ruiner la vie de quelqu'un, les retours à la vie normale étant difficiles...

En résumé, pas très ambitieux, le film de Zemeckis est tout de même une belle expérience à vivre où sensations fortes, aventure et plein d'autres choses vous attendent entre deux passages lents et crises de folies de Tom Hanks, excellent quant à lui.

Ma note : 8/10



Commenter cet article

copa738 14/10/2010 17:09

C'est un peu ce que j'ai pensé aussi de ce film qui m'a fait apprécier la belle performance de Tom Hanks qui reste seul sur "scène" pendant les 3/4 du film !

Palilia 13/10/2010 20:10

ah, je l'aime ce film !en règle générale, je suis Tom Hanks. Comme je l'ai vu hier soir à la télé (tu sais l'histoire soi-disant fondée sur la véritable histoire de cet homme qui n'a pas quitté l'aéroport chez nous pendant des années, mais alors, hyperaméricanisée), et que j'ai moins aimé le film d'hier soir, je me délecte à relire ton résumé sur SEUL AU MONDE. Je l'ai vu trois fois, j'ai souffert sur cette plage car je crains le soleil et la chaleur, j'ai eu mal aux dents quand il se l'est arrachée et je me suis attachée à ce ballon qu'il avait pris pour compagnon...

Nous sommes sociaux !