Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


The Impossible (Juan Antonio Bayona)

Publié par copa738 sur 8 Décembre 2012, 21:09pm

Catégories : #Films (Drame)

Sans-titre-copie-2.jpg

Synopsis : L’histoire d’une famille prise dans une des plus terribles catastrophes naturelles récentes. The Impossible raconte comment un couple et leurs enfants en vacances en Thaïlande sont séparés par le tsunami du 26 décembre 2004. Au milieu de centaines de milliers d’autres personnes, ils vont tenter de survivre et de se retrouver. D’après une histoire vraie.

L'arrivée de la terrible vague demeure l'une des scènes les plus marquantes de l'année. Autour de cette séquence pétrifiante, Bayona tente de meubler avec de longues parties dont deux flagrantes : la première basée sur la ''survie'' (sorte de Man vs. Wild dans un schéma catastrophe), et la seconde, beaucoup plus dérangeante, avec une ambiance proche de celle de Contagion. Qu'on se le dise : l'équipe du film n'a pas forcement choisi un thème facile. Le tsunami qui a dévasté l'Asie il y a huit ans est encore présent dans nos têtes, si bien qu'on n'en apprend pas plus que lors des JT de l'époque. Le fait de le présenter en se focalisant sur un cas particulier (une famille de miraculés), est une bonne pioche pour le côté émotionnel (on se pose vite la question : Qu'aurais-je fait dans leur cas ?), mais foire un peu dans l'idée de ''témoignage des faits''.

Sans compter tous ces moments un poil agaçants où le but premier est de faire pleurer un spectateur déjà sur les nerfs (le coup de téléphone dans l'hôpital, le petit garçon blond sauvé), le film se regarde facilement, et l'horreur y est plusieurs fois bien retranscrit. L'horreur de tous ces corps entassés en plein milieu d'une station balnéaire détruite par les eaux, l'horreur dans ces hôpitaux bondés qui sentent la mort et la maladie à travers l'écran, l'horreur dans le visage des victimes meurtries physiquement mais surtout mentalement. Le happy-end est soulageant, mais un peu facile : la famille présentée dans The Impossible a eu un coup de chance monstre, et leur histoire était faite pour passer au cinéma. C'est donc ce manque de prise de risques qui fait tâche dans le film de Bayona : on n'aurait pas forcement préféré un film plus général (presque documentaire), ni la mise en scène d'une famille dont les membres meurent tous un par un, mais le fait est que l'épouvantable tragédie que fut ce raz-de-marée n'est pas pleinement illustrée, et que, mis à part la scène de l'arrivée de la vague, aucun des autres moments du film n'a eu cette faculté de nous hérisser les poils. A noter cependant les deux belles performances de McGregor et (surtout) de Naomi Watts, ainsi que les rôles secondaires (des ''autochtones'' aux autres victimes, en passant par les enfants)

En résumé, une grande scène parfaitement réussite, et un reste un peu faible mais qui passe cependant très vite ; ce n'était pas facile de faire un film sur le tsunami, Bayona et son équipe s'en sortent avec les honneurs.3 étoiles-copie-1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mymp 22/12/2013 11:54

Grand Dieu, quel horrible film, ça faisait longtemps que je n'avais pas vu un truc putassier pareil !

Wilyrah 16/12/2012 10:50

En effet, avec les honneurs ! C'était pas gagné pourtant...

selenie 09/12/2012 14:48

Assez d'accord, un tsunami particulièrement impressionnant, mais je déplore un pathos trop appuyé, un tel sujet n'avait nul besoin de gros sabots... 2/4

Nous sommes sociaux !