Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


The Secret (Pascal Laugier)

Publié par copa738 sur 22 Septembre 2012, 09:29am

Catégories : #Films (Horreur)

tallman.jpg

Synopsis : À Cold Rock, petite ville minière isolée des Etats-Unis, de nombreux enfants ont disparu sans laisser de traces au fil des années, et n’ont jamais été retrouvés. Chaque habitant semble avoir sa théorie sur le sujet mais pour Julia (Jessica Biel), le médecin dans cette ville sinistrée, ce ne sont que des légendes urbaines. Une nuit, son fils de 6 ans est enlevé sous ses yeux par un individu mystérieux. Elle se lance à sa poursuite sachant que si elle le perd de vue, elle ne reverra jamais son enfant.

Dans une Amérique profonde et surtout profondément pauvre, Laugier installe un climat sombre, poisseux (la première scène de l'accouchement donne rapidement le ton), mais la surabondance de clichés ne permet pas un vrai saisissement du spectateur. La légende du Tallman n'est pas l'idée du siècle, le prologue est donc ancré dans un schéma classique, et donc il n'y a pas de surprises. C'est la première scène de l'enlèvement qui va tout changer : on reste dans une configuration peu créative, mais qui a le mérite de nous décoller de notre siège, entre sursauts, suspense, et une frayeur continue. Vers la moitié du film, son ''apogée'', Laugier casse les codes, casse la trame principale, si bien qu'on se retrouve dans un schéma inversé, où chaque élément doit être repris un à un depuis le début, sous peine de se perdre en route. Voilà le seul grand point sur lequel il faut s'attarder dans The Secret : ce fameux twist qui retourne toute l'histoire en même temps que ton estomac. Chez le spectateur, il y a un vrai ''ascenseur émotionnel'' (notre version des choses change toutes les deux minutes).

L'ennuie, c'est qu'après une première partie prévisible mais efficace, après un rebondissement qui glace le sang, on se perd un peu dans des explications inutiles, une psychologie à deux balles et un manque cruel de crédibilité. Une fois le ''secret'' dévoilé, le film n'a plus aucun intérêt (le choix de la voix-off est tellement mauvais). Le mystère ne plane plus du tout. On aurait tous préférés voir le film se terminer lors des aveux du coupable, en prison, avec quelques images parallèles pour illustrer. Et une fois le générique, on aurait été sur le cul, car tout juste en train de redescendre. Ici, la vérité éclate à 15 minutes de la fin (voire avant, selon la perspicacité de chacun), si bien qu'on a largement le temps d'atterrir, au point de ne rien ressentir lors du rallumage des lumières.

En résumé, The Secret fonctionne donc à deux vitesses : la première partie est parfaite, la seconde complètement inutile.2 e¦ütoiles et demi

 

Commenter cet article

selenie 22/09/2012 18:32

J'ai beaucoup aimé. Même la seconde partie qui rejoint un peu (dans la manière) le chef d'oeuvre "Martyrs" bien que ce soit beaucoup moins transgressif. Peut-être un peu trop d'explication
effectivement (en sachant que ce film fut évrit avant "Martyrs"... 3/4

Nous sommes sociaux !