Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Evil Dead (Fede Alvarez)

Publié par copa738 sur 14 Mai 2013, 19:37pm

Catégories : #Films (Horreur)

Evil Dead (Fede Alvarez)

Synopsis : Mia a déjà connu pas mal de galères dans sa vie, et elle est décidée à en finir une bonne fois pour toutes avec ses addictions. Pour réussir à se sevrer de tout, elle demande à son frère David, sa petite amie Natalie et deux amis d’enfance, Olivia et Eric, de l’accompagner dans la cabane familiale perdue au fond des bois. Dans la cabane isolée, les jeunes gens découvrent un étrange autel, et surtout un livre très ancien, dont Eric commet l’erreur de lire un passage à haute voix. Les plus épouvantables des forces vont se déchaîner sur eux…

 

Difficile de faire un film d'horreur à l'heure où tout à déjà été fait, vu, revu, rebooté et remaké dans tous les sens jusqu'à l'épuisement dans cette industrie si particulière du gore et de l'épouvante. Il fallait en avoir une bonne grosse paire pour oser se vanter d'offrir une ''expérience horrifique inédite et mémorable'' et, qui plus est, pour prétendre remettre le film culte homonyme de Sam Raimi au goût du jour. Avec un talent minimal, un bon budget et une controverse plaidant en sa faveur, cette version vraiment gore de Evil Dead est peut-être l'un des films les plus couillus de ces derniers temps : on n'avait clairement jamais vu une telle boucherie, jamais autant jubilé devant tant d'hectolitres d'hémoglobine.

 

On a le droit de ne pas du tout y croire : l'histoire est bateau, les acteurs moyens, le scénario peu riche, et les raccourcis horrifiques un peu faciles (musique constante, effets d'accélérés et de luminosité, sursauts). On a aussi le droit de bien s'éclater : tous les clichés du film d'horreur sont présents, et c'est un franc bonheur que de voir le genre garder ses vieilles traditions tout en vivant avec son temps. On a en effet l'impression qu'on a vu cette histoire des centaines de fois, mais cette fois-ci, on ne se retient plus. Fini cette censure qui voit une poignée de films injustement critiqués pour un caractère soi-disant subversif (il n'y a qu'à voir tous ceux qui pensent que la saga Saw est un enchaînement de scènes de torture sans aucune trame en fil rouge, ce qui est une idée-reçue qui s'avère complètement fausse), aujourd'hui, le cinéma porte enfin ses couilles. On a enfin le droit de tout apprécier, le droit de n'avoir aucune limite. On pourra critiquer le film, et il est vrai que ce n'est pas non-plus génial car très stéréotypé et finalement peu intéressant, mais on aura eu le réel plaisir de bien s'éclater, de jubiler, de copieusement se régaler de scènes poussant tout à tour les limites du soutenable. Bras découpé, arraché, assassinat au lance-clous, auto-mutilation, tronçonneuse, le tout agrémenté de quelques références à d'autres films du genre, et de quelques effets esthétiques sympathiques (on pense à la pluie de sang finale, véritable effet de style inutile mais plaisant), tout est mis en œuvre pour que l'on prenne méchamment notre pied. Avides de sensations fortes et fan de films gores, courez voir Evil Dead, par contre, il risque de choquer la plupart des spectateurs (on ne peut hélas pas plaire à tout le monde).

 

En résumé, orgie sanglante rondement menée, Evil Dead est cependant bourré de petites fautes qui en font un film juste correct et surtout divertissant.

 

3 étoiles

Commenter cet article

dead 15/02/2014 14:33

Tu as bien résumé la chose, ma copine s'est barrée au tiers du film, elle n'en pouvait plus. Moi au contraire, plus c'est violent et "hémoglobiné" et plus je kiffe, donc là j'étais royalement servi ;)

mymp 17/05/2013 12:58

Tu peux pas t'en empêcher, hein, de défendre Saw !

Nous sommes sociaux !