Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Gastby le magnifique (Baz Lurhmann)

Publié par copa738 sur 25 Mai 2013, 08:10am

Catégories : #Films (Comédie Dramatique)

Gastby le magnifique (Baz Lurhmann)

Synopsis : Printemps 1922. L'époque est propice au relâchement des mœurs, à l'essor du jazz et à l'enrichissement des contrebandiers d'alcool… Apprenti écrivain, Nick Carraway quitte la région du Middle-West pour s'installer à New York. Voulant sa part du rêve américain, il vit désormais entouré d'un mystérieux millionnaire, Jay Gatsby, qui s'étourdit en fêtes mondaines, et de sa cousine Daisy et de son mari volage, Tom Buchanan, issu de sang noble. C'est ainsi que Nick se retrouve au cœur du monde fascinant des milliardaires, de leurs illusions, de leurs amours et de leurs mensonges. Témoin privilégié de son temps, il se met à écrire une histoire où se mêlent des amours impossibles, des rêves d'absolu et des tragédies ravageuses et, chemin faisant, nous tend un miroir où se reflètent notre époque moderne et ses combats.

 

Luhrmann a le talent pour illustrer le chic de la plus belle des manières, il a également ce style particulier de donner un aspect visuel moderne à un cadre temporel ancien. Il sait surtout gérer ses films, les dynamiser sans qu'il ne s'y passe vraiment des choses bien croustillantes. Il a l'art du spectacle, l'art d'ébahir et d'émerveiller, d'ennuyer parfois mais de surprendre. Son Gatsby est, à l'instar de ses autres films, une petite bombe qui n'explose jamais. C'est à la fois frustrant et très impressionnant. C'est surtout un moment agréable à passer et un divertissement de bonne qualité. C'est comme une belle comédie musicale, avec plein de paillettes, de confettis, une ambiance festive, une joie communicative, de la musique pop' et plein de bons et mauvais sentiments qui se croisent, s'entrecroisent, et se mêlent dans un joyeux bordel (cf : la scène de la cuite dans l'appartement) où lorsque tout s'arrête, on a l'impression d'avoir été interrompu en plein orgasme.

Bien sûr, tout cela est un poil exagéré. On aura beau jeter des fleurs à ce joli film, pourtant tout n'est pas parfait, loin de là. Il y a en effet quelques longueurs, quelques scènes inutiles, des décors un peu artificiels. Mais tout de même, la puissance qui se dégage du film dépasse le simple blockbuster. La première rencontre avec Gatsby, bien que téléphonée est un moment épique, l'un des plus forts de cette année. Beaucoup de scènes se démarquent des autres, beaucoup d'images nous hantent. Le personnage de Gatsby joué à la perfection par un Leonardo DiCaprio polymorphe nous fascine autant qu'il fascine Nick (le très bon Tobey Maguire). Toutes les émotions nous saisissent, les images sont belles, le scénario un peu en roue libre mais tout de même construit de manière logique. Il n'y a pas d'ennuis mais quelques petites longueurs qui viennent tâcher un film globalement très propre, nostalgique d'une époque révolue (ou d'un futur impossible). Gatsby le magnifique représente beaucoup de sentiments et d'émotions différents, elles nous pénètrent autant que le film et c'est là que Baz Luhrmann réussit son coup.

 

En résumé, casting de rêve, bel aspect visuel, durée intimidante, diverses émotions, Gatsby est un condensé de plein de choses, un fourre-tout homogène qui n'en fait jamais trop, un film maîtrisé et une franche réussite.

 

3 étoiles et demi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

selenie 25/05/2013 19:47

Tout à fait d'accord. Un très beau et bon film. Cohérent et non sans émotion, un feu d'artifice qui contraste avec la solitude et les failles des personnages... 3/4

Nous sommes sociaux !