Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


No pain no gain (Michael Bay)

Publié par copa738 sur 24 Septembre 2013, 20:04pm

Catégories : #Films (Action)

No pain no gain (Michael Bay)

Synopsis : À Miami, Daniel Lugo, coach sportif, ferait n’importe quoi pour vivre le « rêve américain » et profiter, comme sa clientèle fortunée, de ce que la vie offre de meilleur : maisons de luxe, voitures de course et filles de rêve… Pour se donner toutes les chances d’y arriver, il dresse un plan simple et (presque) parfait : enlever un de ses plus riches clients et… lui voler sa vie. Il embarque avec lui deux complices, Paul Doyle et Adrian Doorbal, aussi influençables qu’ambitieux. No pain no gain s’inspire de l’histoire incroyable mais vraie de ces trois kidnappeurs amateurs qui, à la recherche d’une vie meilleure, se retrouvent embarqués dans une série d’actes criminels qui dégénèrent rapidement… Rien ne se déroule jamais comme prévu.

 

Après la réussite du dernier Leterrier, c'est Michael Bay qui nous surprend en nous offrant un film puissant, contemporain, absolument bordélique et sans retenue. No pain no gain ne marquera pas son temps, mais on peut déjà affirmer que c'est un film vraiment à part, qui envoie du lourd sans s'enliser dans des délires beaufs (cf : Transformers), et qui ne se prend pas du tout au sérieux (comme quoi, Bay s'en sort bien mieux en faisant dans le second degré).

 

Il s'en sort car son objectif est avant tout de faire jubiler le spectateur. Comment s'y prend-il ? Un chihuahua qui dévore un orteil, des mains humaines cuites au barbecue, de la coke, des billets verts, du sang, de la testostérone, des piqûres dans la verge, tout compte fait, le nombre de situations grotesques dans lesquelles nos héros se retrouvent durant deux heures de film, est incalculable. C'est constamment du grand-guignol qui tourne parfois du malsain (la découpe des corps à la tronçonneuse) à des éclats de rire en mode guilty pleasure (la vraie-fausse mise à mort du millionnaire juif, le curé qui se prend un coup dans la gueule). De plus, il y a, malgré un scénario en roue libre, des éléments intéressants, malgré la caricature. La conférence du chinois, le bodybuilding, la politique du ''je me donne les moyens de réussir'', le rapport avec la religion, les relations entre le bourreau et le mutilé : tout est tourné en dérision, et pourtant, les thèmes nous frappent. On ne saura pas vraiment si Bay avait tout calculé, mais peu importe, le fait est que son film marche bien, sur tous les compartiments. Même les trucs ringards fonctionnement (la liste des effets secondaires de la cocaïne), tout cela pour dire que même si c'est involontaire, le film dégage une force que l'on aimerait retrouver dans les autres films de ce genre. Mais existe-t-il un film semblable à celui-ci ? Probablement que non.

 

En résumé, No pain no gain est un véritable défouloir qui se descend d'une traite, un divertissement haut-de-gamme qui ne prend pas son spectateur de haut, surprend, et ne s'impose aucune limite.

 

4 étoiles-copie-1

Commenter cet article

Film streaming gratuit 10/05/2014 01:03

J'avais lu la critique hier sur 20 minutes, j'avoue ça ne me donne pas du tout envie et je ne suis pas sure que mon Homme ait envie de le voir ! Par contre, j'irais bien voir "Le Marjodome" ! Bisous

selenie 11/10/2013 12:35

Tout à fait d'accord, un film jouissif et fun avec une réelle dramaturgie derrière ce semblant de fantaisie... 3/4

Chris 24/09/2013 22:21

100 % d'accord avec toi, et la critique des USA y est finalement assez violente !

copa 24/09/2013 22:26

Tout à fait, même si ça reste aussi de l'auto-dérision :) donc critique ou fausse critique, on se sait pas. Bay a vraiment fait du beau boulot, même pour brouiller les pistes

Nous sommes sociaux !