Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (David Yates)

Publié le 27 Novembre 2010, 17:42pm

Catégories : #Films (Fantastique)

 

Synopsis : Le pouvoir de Voldemort s'étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d'espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix.

C'est dans une salle gavée de monde que je m'apprête à voir LE film de l'année. Et il faut dire que ça m'avait l'air intéressant tout ça. Avec tout ça, on pourrait s'attendre à des meurtres sauvages, à de nouveaux sortilèges, de nouveaux personnages dont on ne sait pas les ambitions. Des couples qui se forment, des résurrections (pour quoi pas, c'est un univers magique non ?), une quantité assez conséquente d'Horcruxes insolites et imprévisibles. Des retournages de vestes (Rogue, il est gentil ou méchant ?) et de nombreuses batailles explosives entre gentils et méchants et pourquoi pas, une entre Harry et celui-dont-on-ne-peut-prononcer-le-nom...

Mais c'est sans compter sur ce HP7, creux comme aucun film ne l'a jamais autant été. Il ne se passe rigoureusement rien dans cet avant-dernier épisode qui avait tout de même pour but de nous mettre sacrément l'eau à la bouche pour le dernier épisode. C'est un véritable suicide, l'un des pires films de l'année (Freddy – Les Griffes de la Nuit paraît presque bon comparé à la fadeur de ce Harry Potter et les reliques de la mort – partie 1).

Une longueur de 2 h 30 pour 10 minutes intéressantes. Un combat (et je déconseille aux cardiaques de voir ce film juste à cause de ce passage) entre nos trois héros et le serpent de Voldemort (et puis merde, je l'ai dis son foutu nom), quelques gentils qui crèvent, la découverte de la vérité sur les reliques de la mort (même si ça nous indique juste le fait que Voldemort sera plus puissant s'il en possède un des trois), le retour triomphant de Dobby l'elfe de maison, l'épée de Griffondor qui refait surface... Et l'addition s'il vous plait ! Rien à se mettre sous la dent donc, pas de grand intérêt à ce fameux épisode 7. On pourrait penser que c'est pour préparer le terrain au numéro 8 que ce film est assez moyen, mais merde, vous prenez l'essentiel de ce film-là (une poignée de minutes) et vous le collez au scénario du huitième et dernier épisode, et vous aurez un film de 2 h 40 pour clore la folle aventure du sorcier à la cicatrice en forme d'éclair. Pourquoi vouloir faire deux films ? Question marketing ? Évidement, il suffit de voir les nombreux spectateurs se ruant dans les salles pour comprendre le plan diabolique des producteurs, du fric, du fric et encore du fric. Et fort heureusement, HP7 n'est pas en 3D, mais qui vous dit que le 8 ne le sera pas ? C'est ça qu'est devenu la franchise mignonne et intrigante que j'adorai tant quand j'étais encore en primaire ? Vous n'avez rien d'autre à faire que de nous balancer des films de ce genre, pour dénaturer la saga encore plus que HP6 l'avait fait (sachant que celui-là est passable uniquement grâce à son final) ? On sait bien que la concurrence est de plus en plus rude. Twilight et autres conneries du genre ont tout fait pour vous mettre la misère, mais ce n'est pas en sortant un film d'une si petite qualité narrative et d'une pauvreté scénaristique affligeante que vous allez réussir à convaincre les spectateurs d'aller voir le 8.

Par delà le délayage monstrueux de ce film, la répétition des scènes et les nombreuses fois où l'on regarde sa montre en soupirant, il y a quelque chose qui a cruellement manqué dans ce fameux HP7, quelque chose d'unique. Il est rigoureusement impensable de ne pas retrouver la superbe école de Poudlard dans un épisode d'Harry Potter. Trouvez-moi un seul enfant qui n'a jamais rêvé d'aller dans cette école de magie et je vous respecte. C'est cette magnifique école qui m'avait tant fait rêver à la vue des premiers épisodes. Et le fait de ne pas avoir pu voir ne serai-ce qu'un demi millimètre de Poudlard m'a profondément déçu. J'en suis finalement arrivé à la conclusion que c'était aussi le bouquin qui avait merdé sur ce coup-là.

Une réalisation fébrile (où est passé le bon David Yates de l'excellent Harry Potter et l'Ordre du Phénix ?), un scénario volumineux mais affreusement vide, des personnages de plus en plus détestables (Ron n'est plus le petit niais rigolo d'avant, et c'est finalement dommage). J'ai le regret de vous annoncer que j'ai vu aujourd'hui l'un des films les plus ratés de l'année. Le plus nul de la saga. J'espère que vous avez tout de même une bonne excuse, monsieur le producteur, parce que ce que vous venez de nous montrer n'est aucunement à la hauteur des autres épisodes de la saga et je trouve ça franchement con de passer à côté d'un film comme ça alors que des millions de gens vont aller le voir. But business is business, and it's not really very cool (je sais, j'ai un anglais de merde).

En résumé, quoi vous voulez un résumé ? Je suis désolé, mais pour cause de mauvaise humeur, l'auteur de ce blog se met en grève des résumés, ça vous incitera peut-être à lire cet article.

Ma note : 5/10



Commenter cet article

Mrs A.nonyme 30/11/2010 18:40

Je pense que si on faisait un sondage beaucoup de gens de dirait qu'il on trouvé que le livre était super, c'est presque une certitude !
Après pour le film je ne peux rien dire pour l'instant parce que je l'ai pas vu (!!) mais le livre tu l'a pas lu alors ne conclut pas trop vite !

MillionDollrasBaby 28/11/2010 13:37

Je suis pas d'accord la scène de la poursuite dans la forêt est incroyable ! mais si tu n'as pas aimé le scénario ne le reproche pas à Yates, il suit bien le livre ;)

je vais écrire l'article pour m'expliquer un peu sur ce que j'ai pensé !

copa738 28/11/2010 13:11

Oh, si tu veux on peut débattre longtemps à ce sujet. Comment expliquer un nombre considérable de fans ? Il est possible qu'un film, chanteur, livre plaise à des millions de gens sur terre sans que ce soit "bien".
Justin Bieber, on entend pourtant des gens en masse parler d'un arnaque, d'un petit con qui chante mal. Mais les chiffres parlent pour lui : plus de 395 millions de vues de son (premier et dernier) clip "Baby".
Et "Avatar", tu vas un peu sur la blogosphère, tu verras qu'il y a du monde qui n'aime pas forcément, et pourtant ça a été le film le plus lucratif de l'histoire du cinéma.
Et comment ne pas parler de Staline ou d'Hitler qui avaient des millions d'adorateurs à eux tous seuls. Les gens qui disent aujourd'hui que leurs actes étaient fastes et justes se comptent sur les doigts d'une main désormais.

On ne peut rien faire contre le buzz, le fait qu'un film ou un bouquin soit adoré par des millions de gens ne suffit pas à en faire quelque chose d'exceptionnel.
Mais les choix, avis, idées sont purement subjectives. Chacun ses gouts après tout, libre à vous de choisir vos favoris. Mais une chose st sûr : ce n'est parce que des milliards de gens ont vu une vidéo qu'elle est forcément bien...

Mrs A. nonyme 28/11/2010 12:37

Je pense que beaucoup de personnes te contredirait le livre n'est pas mauvais sinon pourquoi tout ces millions de fans ?

copa738 28/11/2010 11:52

@ Mrs A. nonyme : Je n'ai pas lu le livre, egt c'est vrai que tous ceux qui ont lu le bouquin ont plutôt apprécié car ce "HP7" est celui qui respecte le plus le livre. Donc je dois en conclure que c'est le livre qui est mauvais.

@ MDB : La magie n'y est plu, c'est indubitable. Plus de Poudlard, plus de Dumbledor, plus de Sirius Black, c'est (comme déjà dit plus haut) le livre qui me dégoute maintenant. Le scénario est mauvais, on ne retrouve plus rien du film. Plus d'humour. Hermione et Ron qui se battent et se clashent, c'est fini. Maintenant ils préfèrent se taper dessus et chialer aux plus durs moments.
Pour revenir à David Yates, j'avoue qu'il n'a pas eu les "HP" les plus drôles. Mais dans "Harry Potter et l'Ordre du Phénix", j'avais retrouvé la belle réalisation semblable à celle d'Alfonso Cuaron dans "Le prisonnier d'Azkaban" et David Yates était franchemen t remonté dans mon estime.
Mais là, mis à part les nôôômbreux paysages sublîmes où nos héros se balladent (en gros, le but était de tourner à de supers endroits, mais pour rien y faire), la réalisation est pourrie. La course en balai est complètement foirée (heureusement que la musique et les sons viennent tout rattraper), on voit que dalle et la caméra bouge sans cesse. Et je ne te parle même pas de la course dans les bois (cf : photio de cet article), l'une des scènes les plus mal filmés qui m'ait été donné de voir au cinéma.
Bref, j'ai pas du tout aimé, mais j'attends k'épisode 8 de pied ferme.

Nous sommes sociaux !