Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Copa Cinema

Copa Cinema

De la critique subjective mais juste


Trance (Danny Boyle)

Publié par copa738 sur 16 Mai 2013, 21:25pm

Catégories : #Films (Thriller)

Trance (Danny Boyle)

Synopsis : Commissaire-priseur expert dans les œuvres d’art, Simon se fait le complice du gang de Franck pour voler un tableau d’une valeur de plusieurs millions de dollars. Dans le feu de l’action, Simon reçoit un violent coup sur la tête. À son réveil, il n’a plus aucun souvenir de l’endroit où il a caché le tableau. Ni les menaces ni la torture ne lui feront retrouver la mémoire. Franck engage alors une spécialiste de l’hypnose pour tenter de découvrir la réponse dans les méandres de l’esprit de Simon…

Véritable coup de génie, énorme tour de force, film maîtrise du début à la fin, Trance est l’œuvre folle et accomplie d'un cinéaste fou et talentueux : Danny Boyle dans ce qu'il fait de mieux, nous surprendre. On n'avait pas été autant manipulé au cinéma depuis longtemps, et à l'image de Passion (cette année, de Brian De Palma), on assiste à une formidable danse macabre où le spectateur se fait balader et où lui seul peut résoudre l'énigme. Le véritable enchantement du film est l'osmose entre scénario et mise en scène : comme si chaque image exprimait clairement une idée, imbriquée dans une autre, masquant une partie de certaines, etc. Bref, on s'en prend plein la gueule et notre esprit masochiste nous pousse à en redemander, si bien qu'on sera un peu déçu de la platitude d'une fin en forme d'épilogue un peu bâclé.

Mais on assiste cependant à un coup de maître. Tout d'abord grâce à cette scène d'ouverture, vraisemblablement la plus palpitante qu'on n'ai vu depuis bien des mois. Boyle joue, comme à son habitude, avec des effets de lumière (cf : McAvoy éclairé dans la première séquence du film), de couleurs, des prises de vues qui donnent le tournis, et une musique omniprésente qui assourdi et donne de bonnes décharges. Au final, c'est un virtuose de la caméra qui s'offre à nous, on n'essaie pas de comprendre où il va chercher tout ça, on se contente juste de prendre notre pied. Puis il y a ce scénario, un peu confus, un peu tordu, compliqué, capillotracté. Cette intrigue avec différents niveaux de lectures, strates, sous forme de poupées-russes (changement brutal des unités spatio-temporelles, rêve et réalité confondus), ne laisse pas de marbre et on la suit avec grand intérêt (cela rend le film palpitant, on ne voit pas les minutes passer tellement on est happé par ce que l'on regarde). Les acteurs sont quant à eux très bons, le trio Cassel-McAvoy-Dawson (cette dernière qui est maintenant l'une des femmes à poil les plus vues sur internet, et qui, pour l'anecdote, a eu une liaison avec Boyle durant le tournage) est étincelant et contribue à cette ambiance électrique. Ensuite, la magie opère, l'hypnose fonctionne à merveille et Danny Boyle peut se vanter d'avoir réussi coup sur coup, trois derniers films de très grande classe. Vivement le prochain.

En résumé, Trance, sans être un chef d’œuvre, marque son spectateur et s'inscrit parmi les meilleurs films de cette première moitié d'année.

4 étoiles-copie-1

Commenter cet article

selenie 31/05/2013 19:18

100% d'accord, beaucoup aimé même si le montage est parfois cacophonique... 3/4

selenie 06/06/2013 12:19

Oui effectivement, mais ce n'est pas un film, c'est un téléfilm pour la BBC... Et effectivement c'est moins réussi ;)

borsalino 05/06/2013 22:59

Je suis tombé sur une autre version de cette histoire.
Un film de Joe Ahearne sorti en 2002. Plutôt bien, on retrouve ce flou ressenti par le spectateur,mais il surement moins bien fait que la version 2013 au vu de votre critique.

Nous sommes sociaux !